Fête des lumières 2017, nos gros coups de cœur et ++

Soies d’étoiles et brasillements d’étincelles électriques dans les pimprenelles et les âmes, la fête des lumières 2017 retrouve son ampleur, son souffle et son élégance après deux horribles années de deuil. Voici nos coups de cœur 2017.

Soies d’étoiles et brasillements d’étincelles électriques dans les pimprenelles et les âmes, la fête des lumières 2017 retrouve son ampleur, son souffle et son élégance après deux horribles années de deuil. La vie est là, la terreur repoussée dans les cavernes obscures par les mains des artistes et les yeux des deux trois millions de personnes dans les rues du cœur de Lyon. Mais, baste de lyrisme, dans cette version 2017 qu’a-t-on comme on disait dans la Rome antique aimé ?

Un peu d’auto pub avant, tout de même ! Réservez-le dès maintenant :

Votre guide gratuit de la fête des lumières 2018

Coup de cœur n°1 si poétique, place Sathonay, Spider Circus par le collectif LAPS

Tendres coups frappés dans les cœurs pour ces rouges ocres et ces guirlandes dans l’entrelacs des branches de la place, pour la mélodie dansée des néons et des tubes, pour le côtoiement des têtes levées, pour cette petite fille qui danse avec sa mère aux notes des musiciens perchés dans le ciel d’ébène d’où magie de décembre tombent mille flocons de neige, pour la magie de cette place, pour la danse dans nos yeux. Laissons parler les photos :

Spider Circus, collectif LAPS, photo Lyon Visite

Spider Circus, collectif LAPS, photo Lyon Visite

Coup de cœur n°2, cathédrale Saint-Jean, « Unisson » par Helen Eastwood & Laurent Brun

Grand rendez-vous encore honoré cette année avec la sublime façade de la cathédrale. Il ne fallait pas, il ne faut pas rater le passage place Saint-Jean. On en prend plein ses mirettes et les espagnolettes, ça danse des castagnettes sous la grande rosace, rosæ, rosæ, rosa. Comme chantait Guy Béart disparu avant notre Cher Johnny :

Je voudrais changer les couleurs du temps
Changer les couleurs du monde
Le soleil levant la rose des vents
Le sens où tournera ma ronde
Et l’eau d’une larme et tout l’océan
Qui gronde

Tout saisir et emporter dans nos clefs USB pour les jours et les mois à venir, voici quelques images :

Unisson, Helen Eastwood & Laurent Brun — Cathédrale Saint-Jean, photo Lyon Visite
Unisson, Helen Eastwood & Laurent Brun — Cathédrale Saint-Jean, photo Lyon Visite
Unisson, Helen Eastwood & Laurent Brun — Cathédrale Saint-Jean, photo Lyon Visite

Coude au cœur n°3, Place Bellecour, « Promenons-nous » par TILT – François Fouilhé

Chapeau très bas à François Fouihé, un des rares artistes de cette fête à avoir donné un frenchie title à son project ! Alors, promenons-nous dans le bois pendant que le loulou y est peut-être, on l’espère. Se balader, se selfiser, chercher encore plus beau et le trouver. Le jardin lumineux de la place Bellecour est presqu’extraordinaire ! D’un côté le cheval avec son Louisquatorze sousla pièce montée de Fourvière, de l’autre la grande roue, et entre, des bouquets japonais. On a adoré, on a photographié et on like baïkal, n’est-ce pas Michel Strogoff :

"Promenons-nous" par TILT - François Fouilhé, fête des lumières 2017, Place Bellecour — Photo GB Lyon-visite.info
« Promenons-nous » par TILT – François Fouilhé, fête des lumières 2017, Place Bellecour — Photo Lyon-visite.info
"Promenons-nous" par TILT - François Fouilhé, fête des lumières 2017, Place Bellecour — Photo GB Lyon-visite.info
« Promenons-nous » par TILT – François Fouilhé, fête des lumières 2017 — Photo Lyon-visite.info
"Promenons-nous" par TILT - François Fouilhé, fête des lumières 2017, Place Bellecour — Photo GB Lyon-visite.info
« Promenons-nous » par TILT – François Fouilhé, fête des lumières 2017 — Photo Lyon-visite.info

Coup de cœur n°4 sous cloche, place des Jacobins, « Golden hours », Jacques Rival

C’est beau, très beau, merveilleusement beau. On reste devant, on tourne autour. Comment cette claire fontaine si belle de jour peut être encore plus belle de nuit ? La fête des lumières touche ici à la quintessence patrimoniale. Photos maintenant :

« Golden hours » par Jacques Rival, fête des lumières 2017 – Photo Lyon-visite.info
« Golden hours » par Jacques Rival, fête des lumières 2017 – Photo Lyon-visite.info

Nous avons adoré aussi

le carnaval croisé sur le pont Maréchal-Juin au-dessus de la Saône. Vélos vélos magiques remorquant des ballons sucre d’orge menés par des bénévoles aux cœurs et aux yeux aussi vastes que leurs baudruches.

Carnaval, Fête des lumières 2017, Lyon — Photo Lyon Visite
Carnaval, Fête des lumières 2017, Lyon
Carnaval, Fête des lumières 2017, Lyon — Photo Lyon Visite

Nos autres coups de cœur et ++

Nous avons aimé aussi les oiseaux, place de la République, guidé par des mains humaines et non des algorithmes ainsi que l’indifférence des poissons à notre égard dans l’aquarium quartier Grolée.

Oiseaux, Place de la République
Aquarium pelleteuse, quartier Grolée

En revanche, déceptions place des Terreaux et jardin de la Grande Côte.

Au final, une belle fête des lumières, classique, aux thèmes devenus désormais un peu trop lyonnais avec ce succès si énorme et qui nous l’espérons pourrait en 2018 accueillir d’autres expressions, des artistes hors  hors .fr et .eu. Une belle fête des lumières 2017 très réussie. Bravo à l’équipe d’organisation et aux artistes.

« Golden hours » par Jacques Rival, fête des lumières 2017 – Photo Lyon-visite.info

L’inconnu de la place des Jacobins vous dit au revoir. Rendez-vous avec l’équipe de Lyon Visite, Agathe, Alexandre, Pierre, Ambre et Gilles pour la fête des lumières 2018.

Fête des lumières 2016, nos coups de cœur, « When a man loves a woman »

Légèreté et amour !… Cette fête des lumières 2016 est joyeuse et plus simple qu’avant 2015. Non pour oublier ce que nous avons vécu depuis le 13 novembre mais pour affirmer ensemble notre désir de partager nos rues et nos places.

C’est place Sathonay et place des Célestins que cette joie est la plus partagée en musique, sur des airs de fête et d’amour. Cette fête est plus modeste que les fêtes de la première moitié des années 2010, quand LA fête des lumières était devenue gigantesque, couvrant toute la ville et rassemblant 4 millions de visiteurs.

Nous avons adoré quelques animations, pas forcément les plus spectaculaires. Voici, comme chaque année depuis 2008, nos coups de cœur.

Pour visiter la fête, utilisez : Notre itinéraire conseillé + programme Nos informations pratiques.

Coup de cœur n°1 — Un piano sous la neige / Place Sathonay

La neige trace des volutes dans le ciel. Les notes de musique dans les cœurs. Un père fait tourner sa petite ville. Des enfants lèvent les yeux vers le robot guirlande au clavier du piano à queue. Tel Napoléon Bonaparte sur les hauteurs d’Austerlitz, le sergent Blandan observe de son piédestal de pierre sa place Sathonay, une des plus jolies de Lyon, ravie, allègre, réjouie, folâtre, dansante.

Fête des lumières 2016, Un piano sous la neige, création Jean-Luc Hervé
Fête des lumières 2016, Un piano sous la neige, création Jean-Luc Hervé

 

C’est une création de Jean-Luc Hervé, Les Orpailleurs de lumière.


Nous visons les 5.000 « J’aime » sur notre page Facebook pour élargir notre audience. Plus que 1.000 ! Si cette page vous est utile, aidez-nous : cliquez ci-dessous sur « J’aime cette page », un grand merci à vous : https://www.facebook.com/lyonvisite/

Coup de cœur n°2 — Évolutions / Cathédrale Saint-Jean

Un dialogue sans parole entre l’infini et notre courte présence sur cette terre. Calme, profond, sacré, tournoiement des ères, solitude… Oui, nous sommes seuls dans l’univers… nous allons mourir au milieu de la beauté de pierre de Bach et des façades millénaires des cathédrales. Oui, cette composition lumineuse nous dit que nous sommes de passage et que ces façades de pierre nous regardent dans les siècles. La création de Yann Nguema est une chorégraphie, elle ne peut se dire avec des mots, à la fois abstraite et sensible. Chacun la ressentira, dans ce face à face millénaire comme une sonate de violoncelle, une prière ou un élan.

Évolutions, création de Yann Nguema, Cathédrale Saint-Jean, Fête des lumières 2016

 

.
Evolutions, Yan Nguema, Fête des lumières 2016, photo Lyon-visite.info

.

Coup de cœur n°3 — Vols de nuit / Place Antonin Poncet

Ne ratez pas la place Antonin Poncet, cachée derrière la grande roue de Bellecour.

Thierry Chenavaud a eu une très belle idée : vidéo-projeter sur la carlingue et les ailes de la réplique du célèbre Simoun rouge et blanc d’Antoine de Saint-Exupéry. Les images qui enveloppent l’avion sont des évocations puissantes de l’univers du pilote, écrivain et poète, né en 1900 juste à côté, place Bellecour : le ciel étoilé de ses vols de nuit, des motifs évoquant l’Afrique du nord, les timbres oblitérés et des lettres transportées par l’Aéropostale et bien sûr des cartes géographiques. Un voyage magique.

Fête des lumières 2016, place Antonin Poncet, Vols de nuit, création Thierry Chenavaud inspiré de Antoine de Saint-Exupéry
Fête des lumières 2016, place Antonin Poncet, Vols de nuit, création Thierry Chenavaud inspiré d’Antoine de Saint-Exupéry

Coup de cœur n°4 — Les lanternes de Zigong / Place et rue de la République

L’animation la plus photographiée de la fête 2016. Et pour cause, elle est totalement statique et hyper lumineuse et colorée. Impossible de rater la photo ! Quelle imagination ! Quel univers !  Des dizaines de poissons chevauchés par des enfants et de mignons personnages ludiques. Un gigantesque dragon. Magnifique.

Place et rue de la République, Les lanternes de Zigong - Fête des lumières de Lyon 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Ne ratez pas non plus les lanternes en remontant la rue de la République.

Coup de cœur n°5 — Coups de cœur / Théâtre des Célestins

Simple, juste un cœur… et sur la façade du théâtre trois afficheurs donnant la fréquence cardiaque combinée de couples volontaires… sous les applaudissements de leurs fans. Sans oublier d’increvables tubes, Dalida, Gainsbourg, Polnareff, Percy Sledga… When a a man loves a woman… L’animation créée par Franck Pelletier est aussi le prétexte de nombreux selfies de couples. Si vous êtes amoureux, RDV aux Célestins.

Coups de cœur, théâtre des Célestins, fête des lumières 2016

 

 

 

.

D’autres images « coups de cœur » de la fête des lumières 2016 à Lyon

Cathédrale (chevet) et Fourvière vues depuis l'autre rive de la Saône, côté presqu'île — Fête des lumières 2016, Lyon

 

 

 

Colline de Fourvière vue de la rive gauche de la Saône

Bétonnière à facettes, création Benedetto Bufalino, fête des lumières Lyon 2016

Sur une musique de boîte, la « Bétonnière à facettes », création de Benedetto Bufalino, Quartier Grolée (à droite de la rue de la République en allant de Bellecour à Terreaux, juste avant la Chambre de commerce).

.

Fontaine d'étoiles, Patrice Warrener — Place des Jacobins, Fête des lumières 2016 - Photo Lyon-visite.info

Fontaine d’étoiles, création de Patrice Warrener — Place des Jacobins

.

Place des Terreaux, "Sens dessus dessous" création de Joseph Couturier, fête des lumières 2016, photo de Lyon Visite

.

Place des Terreaux — « Sens dessus dessous », création de Joseph Couturier.

.

Rendez-vous pour la fête des lumières 2017

 

Enthousiasmante fête des lumières 2014 : nos 6 coups de coeur et les vôtres

Nos coups de coeur en direct de la fête. Donnez les vôtres.

AnookiUne enthousiasmante fête des lumières 2014 ! Parmi toutes les animations, six nous ont particulièrement touché. L’ordre que nous leur avons affecté ne veut pas dire grand chose, elles sont toutes originales, émouvantes et bien réalisées et ne sont pas comparables entre elles. Trois mentions spéciales « super coup de cœur créativité »  toutefois pour les Anooki sur l’Opéra, Laniakea place Antonin Poncet et Salle de bal[let] place Sathonay.

Voir nos 6 coups de cœur après le sondage.

4 témoignages enthousiastes déposés sur Lyon-visite.info :

Quel spectacle! Beauté, fraîcheur, innovation, magie, émerveillement….
Les anookis m’ont bluffé, la volupté, la légèreté de l’animation du parc de la tête d’or m’a fait rêver toute la nuit suivante.Merveilleux jardin de la grande côte avec son ambiance chaleureuse en descendant de la croix rousse…..
Merci aux organisateurs, aux créateurs, sans oublier les nombreux bénévoles disponibles et toujours souriants. A l’année prochaine,
Serge

.

Je partage tous vos coups de coeur… J’ai a-do-ré cette fête des Lumières ! Je ne pouvais me décider à voter pour l’une ou l’autre des animations tant elles étaient toutes extraordinaires… Finalement je me suis décidée pour la « cathédrale d’eau et de lumière » à l’hôtel de Région. Spectacle sublime dans un cadre magnifique. Vraiment beaucoup d’émotion à l’écoute des choeurs et de la voix si pure de la soprano.. grandiose !
Simone

.

Merci pour les conseils d’itinéraire…j’ai beaucoup apprécier le peu que j’ai vu : recueillement à la cathédrale d’eau, coup de soleil à palm beach et Ste Blandine, voyage spatial place Poncet, presque assoupie à la fontaine des Jacobins mais vite réveillée par l’illumination disco de Fourvière, émerveillée à la place des Terreaux, retour en enfance grâce aux Anooki et ambiance zen au parc de la tête d’or avec en ombre chinoise les canards du lac pas du tout stressés par la foule et les photographes…vivement l’an prochain !
Evanne

.

Devant les commentaires des gens qui me promettaient une foule pénible et une visite difficile, je suis allée avec appréhension découvrir cette fête des lumières 2014. Je n’avais jamais eu l’occasion de venir à Lyon pour cet évènement. Eh bien je voudrais tirer mon chapeau au comité organisateur de cette fête car tout est bien pensé pour que les gens ne se bousculent pas en allant dans des sens différents au même endroit. De plus, le personnel est poli et très sympathique. Voilà qui a facilité notre parcours et nous a permis de bien profiter de la fête.Mention spéciale à la cathédrale St Jean ,magnifiquement exploitée!!! Merci!
Delphine

Voir nos 6 coups de cœur après le sondage.

Notre sondage

Notre sondage : et vous, qu'avez-vous aimé de la fête des lumières 2014 ?

  • Cathédrale Saint-Jean, Color or not (15%, 141 Votes)
  • Place Louis Pradel, Anooki (13%, 125 Votes)
  • Place Antonin Poncet, Laniakea (10%, 91 Votes)
  • Place des Terreaux, Lyon terre de lumières (10%, 89 Votes)
  • Place Bellecour, Rêves de nuit (8%, 79 Votes)
  • Parc de la Tête d'Or, Jardin d'hiver (8%, 75 Votes)
  • Place Sathonay, Salle de bal[let] (5%, 48 Votes)
  • Place des Jacobins, La veilleuse (4%, 34 Votes)
  • Esplanade du Gros Caillou (Croix-Rousse), Surexposition (3%, 30 Votes)
  • Hôtel de région, Cathédrale d'eau et de lumière (2%, 22 Votes)
  • Esplanade du Gros Caillou (Croix-Rousse), Résonance (2%, 18 Votes)
  • Cour de l'Hôtel de Ville, Njörd esprit du vent (2%, 18 Votes)
  • Place Gailleton, Projection de lumière de verre (2%, 16 Votes)
  • Place des Archives, Expérimentations étudiantes (1%, 14 Votes)
  • Darse de la place nautique à Confluences, Light me up (1%, 12 Votes)
  • Place de la République, Bamboo, la forêt lumineuse (1%, 11 Votes)
  • Quai Saint-Antoine, Dundu les géants de lumière (1%, 9 Votes)
  • Quais de Saône, Convergences (1%, 9 Votes)
  • Eglise Sainte Blandine, Wall flower (1%, 9 Votes)
  • Place des Célestins, Fantaisies chromatiques (1%, 8 Votes)
  • Voûtes sous Perraches, Voyage cinémathographique (1%, 7 Votes)
  • Tunnel de Croix-Rousse, Anamorphose (1%, 6 Votes)
  • Rue de la République, illuminations (en portiques) (1%, 5 Votes)
  • Passerelle et Palais de Justice, Hi striker (1%, 5 Votes)
  • Montée de la Grande Côte, Sweet city (1%, 5 Votes)
  • Terrasses de la Guillotière, Incandescence (1%, 5 Votes)
  • Rue Royale, Comment naissent les lanternes (0%, 4 Votes)
  • Boulevard de la Croix-Rousse, Supercube (0%, 4 Votes)
  • Cours Charlemagne, Palm beach (0%, 3 Votes)
  • Amphithéâtre des 3 Gaules, Champs de lavande (0%, 3 Votes)
  • Place Carnot, Les couleurs du jardin (0%, 3 Votes)
  • Place Lyautey, Les villeets (0%, 3 Votes)
  • Place Chazette, La plateforme galactique (0%, 3 Votes)
  • Berges du Rhône, Lumi'lierre (0%, 3 Votes)
  • Tour Incity, Variations (0%, 3 Votes)
  • Incandescence, Terrasses de la Guillotière (0%, 2 Votes)
  • Jackpot, Gare Saint-Paul (0%, 2 Votes)
  • Place Colbert, Axial (0%, 2 Votes)
  • Rue Auguste Conte, Labo des Aspho (0%, 2 Votes)
  • Place Chardonnet, Nuage d'Origamis (0%, 2 Votes)
  • Place de la bourse, Génie que fais-tu ? (0%, 2 Votes)
  • Rue Edouard Herriot, Renversante (0%, 1 Votes)
  • Jardin des Chartreux, Magical mystery mirrors (0%, 1 Votes)
  • Place Saint-Nizier, Before the words (0%, 1 Votes)
  • Place Bertone, Contes d'hiver (0%, 0 Votes)
  • Cour de l'ESPE, Les filaments de la connaissance (0%, 0 Votes)

Total Voters: 425

Loading ... Loading ...

Super coup de cœur créativité : Les Anooki de Moetu Batlle & David Passegand , place Louis Pradel

Les Anooki (2 figures de jeu vidéo) sont beaucoup plus facétieux sur les facades de l’Opéra et de l’Hôtel de ville que sur celle de la gare Saint-Paul en 2013. Ils utilisent deux façades à angle droit, bondissant de l’une à l’autre. Surtout, ils ont encore plus anthropomorphes, maniant la maladresse, la tendresse et l’humour. N’oubliant pas de dire au revoir en partant. C’est une animation d’une belle fraîcheur qui amène le sourire sur les visages de tous les spectateurs. De nombreuses références réussies à notre enfance via des musiques notamment. La qualité de l’animation est bluffante, d’une très grande qualité technique et artistique, sans temps mort mais en laissant des respirations. Le tout est bourré d’idées. Bravo à Moetu Batlle & David Passegand. En espérant revoir les Anooki chaque année maintenant dans un endroit différent de la ville.

Les Anooki, Fête des lumières 2014, Lyon visite

Les Anooki, Fête des lumières 2014, Lyon visite

Super coup de cœur créativité : Laniakea, Place Antonin Poncet, animation conçue par la Direction de l’Eclairage de Lyon

Des milliers de petites lumières dans la pelouse de la place qui pulsent au rythme des projections sur la façade en face. Des galaxies, des planètes. La musique joue un rôle important. Le dosage est retenu, ce qui introduit une grande poésie. Il est difficile d’en parler tant ce qui se passe fait appel à des émotions à la fois profondes et subtiles.

Fête des lumières 2014, place Antonin Poncet

Nota : La Direction à notre coup de e l’Éclairage a bien du talent puisqu’en 2013 elle était déjà notre coup de cœur n°1 et en 4ième position du sondage et en 2012 également notre coup de cœur n°1 et 10ème du sondage.

Fête des lumières 2014, place Antonin Poncet

Coup de cœur : « Lyon, Terre aux lumières » animation conçue par Gilbert Coudène, place des Terreaux

Une animation vraiment originale qui va puiser dans les réserves du musée proche et dans la danse hip-hop que pratique les jeunes sous le péristyle de l’Opéra. très bien menée, avec cet aspect spectaculaire que la minérale Place des Terreaux offre à ce genre de spectacles. L’idée d’utiliser les façades pour montrer des tableaux puis les mettre en scène est une belle idée, bien exploitée, et on en redemande.

Fête des lumières 2014 - Place des Terreaux - Lyon visite

Coup de cœur : Color or Not, animation conçue par Yves Moreaux, Cathédrale Saint-Jean

On ne s’en lasse pas. L’alliance de la lumière, de la musique et de la pierre est encore une fois magique. Comme souvent sur la façade de cette cathédrale. cette année plus encore. Yves Moreaux a confiance et ose un mélange confondant de simplicité et d’osmose entre la musique tantôt retenue, tantôt lyrique. Les couleurs sont pures, tranchées, mates, la pierre est là. Sans aucun doute la plus belle animation de cette fête.

Fête des lumières 2014 - Cathédrale Saint-Jean - Lyon visite

Super coup de cœur créativité : « Salle de bal[let] animation conçue par Aurélie Le Gougouec », Place Sathonay

Ici on danse la valse en couple, en ronde autour des arbres. L’atmosphère est à la gaieté. Pas de laser, de rampes de leds. Juste quelques parasols, des farandoles lumineuses de boîtes de nuit et surtout de grands airs genre Le beau Danube bleu. Et ça marche. On se souvient des merveilleuses ambiances créées dans le cloître de l’Hôtel-Dieu par Alain Benini. Et on en redemande.

https://www.lyon-visite.info/wp-content/uploads/2014/12/Fête-des-lumières Place-Sathonay

Coup de cœur : « Jardin d’hiver » animation conçue par Christophe Martine au Parc de la Tête d’Or

Des libellules-baleines flottent dans le ciel du Parc, animées par la brise, et des bulles contenant une vie sous-marine qui pulse sont posées dans l’herbe. Plein de lanternes-lampions sont suspendues dans les arbres.

Parc tête d'or - Christophe Martine - Fête lumières 2014

et rendez-vous maintenant la fête des lumières 2015, nous vous redonnerons ici le programme, nos itinéraires et nos conseils.

Fête des lumières 2012, nos 9 coups de coeur et les vôtres

En attendant la fête 2013, retrouvez nos 9 coups de coeur parmi les illuminations de la fête 2012. Et les résultats du sondage sur vos propres coups de coeur 2012.

Notre itinéraire 2012 pour ne rien rater : cliquez ici

Résultats du sondage « Vos coups de coeur » : cliquez ici

Si cette fête 2012 semble plus modeste en animations que les années précédentes, elle en comporte de vraiment belles. Voici celles que nous avons préférées à Lyon-visite.info (les numéros entre parenthèses correspondent aux numéros sur les plans distribués et affichés) :

1/ Voûtes de Perrache, Poissons (18)

La création la plus excitante et la plus risquée de cette fête 2102. Transformer le hideux tunnel de Perrache en y accrochant des poissons baudruches, en les sauçant de lumières de discothèque. Expérience hasardeuse pour les piétons qui réussissent à en trouver l’entrée côté place Carnot. Ils marchent dans le bleu éteint. La lumière aussi s’éteint parfois. On se croit alors dans une baraque foraine destinée à faire peur pour le plaisir. Plus éloquentes qu’un long discours voici des photos pour situer l’ambiance sous la pieuvre, le surnom donné à Perrache, rapport à sa glauquitude. C’est une création du service municipal de la Direction de l’éclairage public de la ville de Lyon. Chapeau bas les éclairagistes, vous nous en remettrez une louche en 2013, svp.

Voûtes de Perrache, immersion abyssale, création de la Direction de l'éclairage public de la ville de Lyon
Voûtes de Perrache, « Immersion abyssale », création de la Direction de l’éclairage public de la ville de Lyon

2/ Place des Terreaux (1)

Originale ! « Péchue ». A tel point qu’on a trouvée cette animation trop courte dans certains passages, on aurait aimé en avoir plus. Le principe : des danseurs qui arrêtent le temps pour nous proposer une chorégraphie sur les deux façades du Musée des beaux arts et de l’Hôtel de ville.

(voir image du bandeau du site en haut de cette page)

ATTENTION : on n’entre sur la place UNIQUEMENT par la rue Edouard Herriot.

3/ Cathédrale Saint Jean (36) par Damien Fontaine

Une débauche d’effets sur la façade de la cathédrale et, originalité, sur celle de la Manécanterie attenante (le plus ancien bâtiment de Lyon, du 11ième siècle). Ces effets retracent différentes transformations, végétales, rideaux, tentures, etc. se terminant par un bouquet lyrique. On peut imaginer les siècles qui passent, des processions, la sublimation de la beauté de cette cathédrale par l’artiste, Damien Fontaine.

Fête des lumières, cathédrale Saint Jean

4/ Colline de Fourvière (38)

Voici une vraie réussite ! Plusieurs univers de l’histoire de la peinture du siècle dernier se succèdent sur les façades des quais de Saône du Palais de Justice au chevet de la cathédrale Saint-Jean, avec un relais tout en haut, sur le chevet de la basilique de Fourvière. Fauvisme, univers à la Mondrian, Miro, Picasso. La variété est grande et chacun y trouvera largement son bonheur, les réactions de la foule étaient éloquentes. Le spectacle dure un bon moment. Une vraiment belle idée que cette fusion peinture architecture. Les photographes pourront s’en mettre plein sous l’objectif.

Colline de Fourvière pendant la fête des lumières 2012
Colline de Fourvière pendant la fête des lumières 2012

5/ Cour d’honneur de l’Hôtel-Dieu, Correspondances d’Alain Benini, (11)

Lettres suspendues dans le cloître de l'Hôtel-Dieu pendant la fête des lumières à LyonL’atmosphère crée par ces centaines de lettres accrochées par des fils, par le dialogue entre les deux personnages (masculin et féminin) situés chacun à un angle opposé du cloître, par quelques extraits de chanson provoquent des pensées très intimes. C’est qu’il s’agit de lettres d’amour, de correspondance de voyages, etc. Alain Benini, comme chaque année, sait déminer l’émotivité qui pourrait déborder d’évocations aussi nostalgiques en utilisant un humour très fin et très doux. Cela tombe juste, voilà le miracle. Pas de grand show, juste ces papiers suspendus et quelques airs qui provoquent des mouvements de danse chez certains spectateurs.

6/ Pont Lafayette, Oriflammes (49)

Une des idées les plus simples de la fête, des fanions. Eclairés par des spots changeants (à LED, évidemment), ondulant dans le vent, ils offrent un spectacle qui séduit tout le monde. Conseil aux photographes : la meilleure photo se prend en se mettant au milieu de la chaussée, en faisant évidemment attention car le pont n’est pas fermé  la circulation automobile.

7/ Berges du Rhône, Eclats de Lorenzo Mattotti (48)

Extrêmement beau si vous aimez le travail de Lorenzo Mattotti, cet illustrateur hors pair.

Il faut traverser le Rhône par le pont Lafayette, tourner à gauche au bout, et descendre dès qu’on peut. Il s’agit de deux pylônes qui projettent sur la muraille à 45° de la berge, des illustrations de Lorenzo Mattotti. Un dispositif interactif capte vos mouvements et les réintroduits dans la projection. Les conditions sont mauvaises pour les spectateurs qui regardent cette projection sur un mur en pente. L’interaction est peu convaincante non plus, elle apporte très peu. En dépit de ces défauts, la beauté des illustrations de Mattotti éclate. C’est beau.

8/ Gare Saint Paul, les Anooki (39)

Une animation très « Flash », vous savez cette technologie qui ser(vai)t à faire des animations sur les pages web. Et pour cause puisque les Anooki viennent du numérique où ils animent notamment des écrans de veille. Ils utilisent la façade de la gare comme terrain de jeu à deux dimensions. C’est guilleret, enlevé, ludique, mignon, rafraîchissant.

9/ Place de la Bourse, Corazon par Agatha Ruiz de la Prada

Des segments cloués à la diable pour former un cœur. Une musique qui bat. Un crescendo de couleurs à la boléro. Simple, efficace, séduisant. La styliste espagnole Agatha Ruiz de la Prada réussit ses débuts à la fête des lumières en étant pile dans son style. On en redemande.

Notre sondage, donnez votre avis à votre tour

Notre sondage : et vous, qu'avez-vous aimé ?

  • Cathédrale Saint Jean, Damien Fontaine (15%, 59 Votes)
  • Place des Terreaux, Highlights (10%, 40 Votes)
  • Théâtre des Célestins, Lumières archpicturales (peinture) (8%, 29 Votes)
  • Gare Saint Paul, les Anooki (6%, 25 Votes)
  • Rue de la République, illuminations (en portiques) (6%, 24 Votes)
  • Hôtel-Dieu, Correspondances (lettres suspendues) d'Alain Benini (6%, 22 Votes)
  • Pont Lafayette, Oriflammes (5%, 18 Votes)
  • Amphithéâtre des Trois Gaules, Ring(z) (5%, 18 Votes)
  • Place de la République (dans la fontaine), Dragon (4%, 17 Votes)
  • Perrache, Immersion abyssale (poissons) (4%, 16 Votes)
  • Place Bellecour - Cube et vélo'v (4%, 16 Votes)
  • Cours de l'Hôtel de Ville, poupées Kokeshi de soie (4%, 15 Votes)
  • Place Pradel, Light in (bouquets de lumières) (4%, 14 Votes)
  • Parade "Sarabande des animaux magnifiques" (3%, 12 Votes)
  • Place de la Bourse, Corazon par Agatha Ruiz de la Prada (3%, 10 Votes)
  • Montée de la Grande Côte de la Croix-Rousse, les nids (bulles) (3%, 10 Votes)
  • Berges du Rhône, Eclats de Lorenzo Mattotti (2%, 9 Votes)
  • Hôtel de région, jardins intérieurs (2%, 8 Votes)
  • Place nautique, Mysticète (2%, 6 Votes)
  • Eglise Sainte Blandine, Eclats des temps (1%, 5 Votes)
  • Esplanade du Gros Caillou (Croix-Rousse), Floating Lights (1%, 5 Votes)
  • Place Sathonay, expérimentations étudiantes (1%, 4 Votes)
  • Place Gailleton, H2O (1%, 2 Votes)
  • Place Ambroise Courtois, Lux Populi / Monplaisir (1%, 2 Votes)

Total Voters: 115

Loading ... Loading ...

Bonne fête des lumières !

Fête des lumières 2011 – Nos coups de coeurs

Voici les animations 2011 que nous avons aimées et que nous vous recommandons.

Subjectifs bien sûr ces coups de coeur… mais le sondage en cours permettra d’avoir plein d’avis différents. A vous de choisir.

Coup de coeur n°1 – les robots de la place de la République, une grande créativité

Key Frames Groupe LAPS - Fête des lumières Lyon, Place de la République
Key Frames Groupe LAPS – Fête des lumières Lyon, Place de la République

Des références à la danse, au sport, au manga, au cinéma, une musique inspirée, une utilisation rusée de l’espace ouvert de la fontaine, un renouvellement d’un vieux design seventies (les silhouettes bâton), un recyclage décalé des tubes néons, la narration d’une histoire (un danseur et un sportif qui chutent mais qui réessaient encore jusqu’à réussir)… que dire d’autre de cette animation bluffante de créativité ?…

… dire quelque chose qui fait très chaud au coeur : ce sentiment enthousiasmant de se sentir réunis, d’être ensemble. Cela vient de notre disposition en tant que spectateurs AUTOUR de l’animation et non « FACE À » elle…

Vous l’avez compris, c’est notre préférée.

Key Frames : Thomas Veyssière / Groupe LAPS - Fête des lumières Lyon, Place de la République
Key Frames : Thomas Veyssière / Groupe LAPS – Fête des lumières Lyon, Place de la République

Coup de coeur °2 : Cathédrale Saint-Jean, dentelle et délicatesse

Fête des lumières Lyon - Cathédrale Saint-Jean mise en lumière par Daniel Knipper
Fête des lumières Lyon – Cathédrale Saint-Jean mise en lumière par Daniel Knipper

Pas d’effets bestiaux pour nous épater, Daniel Knipper, utilise la technologie et les images avec parcimonie. Ce qui du coup laisse toute la place à la cathédrale Saint-Jean et à sa façade tout juste rénovée. La rosace en ressort infiniment entrelacée, tissée d’une dentelle de pierre. Le statuaire lui aussi est révélé. Entendu parmi les spectateurs cette réflexion « Oh, je ne jamais vu cette statue. »

Emouvant, profondément émouvant, ce spectacle va chercher loin en chacun de nous. Alors que nous nous posons des questions sur l’avenir, cette façade de pierre magnifiée par la lumière nous raconte le talent des hommes, leur patience et leur croyance dans la beauté. Que l’on soit mécréant, croyant ou sacripan !

Coup de coeur n°3 – Flipper au Théâtre des Célestins, ludique, interactif, participatif

Fête des lumières Lyon - CT Light – Carol Martin & Thibaut Berbézier - Un spectateur joue avec le flipper géant sur la façade du théâtre des Célestins
Fête des lumières Lyon – CT Light – Carol Martin & Thibaut Berbézier – Un spectateur joue avec le flipper géant sur la façade du théâtre des Célestins

Moins « joli » que les autres années mais beaucoup plus ludique. Le principe : la façade du théâtre est transformée en flipper et des spectateurs peuvent jouer. Et ça marche ! Le public fait des « oh ! » et des « ah ! » à chaque fois que le joueur réussit à relancer la boule ou la rate… dans ce cas, il laisse la place à un autre. Ceux qui restent en piste longtemps sont acclamés.

Fête des lumières Lyon - CT Light – Carol Martin & Thibaut Berbézier - Flipper géant sur la façade du théâtre des Célestins
Fête des lumières Lyon – CT Light – Carol Martin & Thibaut Berbézier – Flipper géant sur la façade du théâtre des Célestins

Coups de coeur n°4 – Projets étudiants franco-allemands rues Grôlée et Président Carnot

C’est l’outsider. Non prévu dans les circuits et le dossier de presse. Des boutiques de la rue Grôlée (avant travaux ?) investies par des projets étudiants franco-allemands entre l’IAE de Lyon et la TU Berlin avec le Théâtre des Asphodèles (voir leur site http://www.plateforme-plattform.org/ ).

Fête des lumières Lyon - Projets franco-allemands IAE Lyon TU Berlin et Théâtre des Asphodèles
Fête des lumières Lyon – Projets franco-allemands IAE Lyon TU Berlin et Théâtre des Asphodèles
Fête des lumières Lyon - Distributeur de miracles - 6, rue Président Carnot
Fête des lumières Lyon – Distributeur de miracles – 6, rue Président Carnot

Au 6 rue président Carnot, la boutique a été transformée en espace animé avec des vieux rétroprojecteurs, ventilateurs, mobilier de bureau. Et tout ça se colore, bouge, en fonction des choix des spectateurs sur des interrupteurs placés dehors. C’est du bricolage, mais du bricolage à la Kusturica.

Fête des lumières Lyon - projets franco-allemands - Tabac - 5, rue Grôlée
Fête des lumières Lyon – projets franco-allemands – Tabac – 5, rue Grôlée

Des vers des sables sortis de Dune vivent de façon autonome à l’intérieur de l’ancien tabac au 5 rue Grôlée. C’est spectaculaire, très photogénique, déroutant… et poétique.

Fête des lumières Lyon - projets franco-allemands - Scène de crime - 10, rue Président Carnot
Fête des lumières Lyon – projets franco-allemands – Scène de crime – 10, rue Président Carnot

Plus loin, au 10 rue Président Carnot, dans une autre vitrine, une mise en scène d’un meurtre qui aurait eu lieu ici. Bris de vitre. Silhouette à la craie. Lumières glauques et crues.

Plusieurs autres coups de coeur…

La classement a ses limites… Plein d’autres animations de la fête sont remarquables. En voici quelques unes qui possèdent cette touche magique capable de vous « scotcher » un (très) bon moment.

Fête des lumières Lyon - Montée de la Grande-Côte - Spectacle pour petits et pour grands
Fête des lumières Lyon – Montée de la Grande-Côte – Spectacle pour petits et pour grands

Un magicien apparaît sur un mur à la fin de chaque séquence. Les enfants parient sur la couleur du prochain acte. Bleu ? Vert ? Blanc ? Evidemment au dernier, toutes les couleurs sont présentes. Le spectacle est tout simple, à base de guirlandes au mètre, mais sa magie fonctionne. Une histoire de magie. Des formes en dessins d’enfants. Le décor du jardin de la Grande-Côte. Cet escalier qui monte au milieu de ce jardin vers le plateau de la Croix-Rousse. Pureté. Zéro chichi. Sobriété. Espace. La magie fonctionne. Qu’on soit enfant ou autre chose qu’enfant… non mais !

Fête des lumières Lyon - Gros Caillou - "Le songe de la flamme"
Fête des lumières Lyon – Gros Caillou – « Le songe de la flamme »

Des flammes gigantesques. On est pas dans l’éclairage écolo à base de leds. Ni dans l’interactivité avec des tables de mixage interactives. Ici ça crame, ça brûle, ça souffle, ça roussit, ça lance-flamme. L’effet est spectaculaire entre cracheurs de flammes et becs Bunsen monstrueux. Une tour dans laquelle circule un homme et autour des flammes qui flambent d’un coup  avec à chaque fois le bruit de gorge que le diable faisait au fond de l’enfer quand on croyait encore à dieu et à diable. C’est à côté du Gros Caillou, des forces telluriques, au-dessus du Rhône et de Lyon.

Fête des lumières, Parc de la tête d'or
Fête des lumières, Parc de la tête d’or

Et pour finir, voici cette merveilleuse histoire contée au Parc de la Tête d’Or. Une histoire d’elfes, de dragons… Les sculptures sont magnifiques, comme nous l’avions constaté en photographiant les préparatifs de la fête des lumières. Ces sculptures sont belles le jour et la nuit.

Une dizaine de stations avec ces statues. Une voix off qui narre une histoire qui démarre avec le mythe du Parc de la Tête d’Or (un crâne d’or serait enterré quelque part dans le Parc). Tout ceci se passe dans la nuit du parc. L’ambiance est à la fois proche et lointaine. Sans doute l’expérience la plus nocturne de la fête.

 

 

 


Notre sondage : et vous, qu’avez-vous aimé ?

SONDAGE : "Qu'avez-vous aimé pour cette fête des lumières 2011 ? Que souhaiteriez-vous pour 2012 ? (autant de réponses que vous voulez)"

  • Flipper, théâtre des Célestins (14%, 72 Votes)
  • Ballons Place Bellecour (12%, 65 Votes)
  • Robots ou "Key frames", place de la République (11%, 60 Votes)
  • Place des Terreaux (11%, 59 Votes)
  • Cathédrale Saint-Jean (11%, 58 Votes)
  • Elephants ou "Elephantastic" – Passage Ménestrier ou du Collège (9%, 48 Votes)
  • Passerelle du Palais de Justice (4%, 22 Votes)
  • Montée de la Grande Côte (4%, 21 Votes)
  • Chevet de l’église Saint-Georges et lycée Saint-Just (3%, 18 Votes)
  • Gare Saint-Paul : vous à la table de mixage tactile (3%, 15 Votes)
  • Mythe du Parc de la Tête d’Or (3%, 14 Votes)
  • Les yeux ou "Regard félin", Place Louis Pradel (2%, 12 Votes)
  • Bourrasque – Cour de l’Hôtel de ville (2%, 12 Votes)
  • Place Moncey : "Vous êtes ici et ailleurs" (2%, 12 Votes)
  • Totems chasseurs d’ombre, Berges du Rhône (2%, 9 Votes)
  • Hôtel Dieu : "Coudecouleur" dans le Cloître (2%, 9 Votes)
  • Amphithéâtre des Trois Gaules (1%, 6 Votes)
  • Algues, gradins de la Guillotière (1%, 5 Votes)
  • Le jardin des ombres, Jardin d’Ivry (1%, 4 Votes)
  • Pac-Man géant place Saint Anne derrière la Part Dieu (1%, 4 Votes)
  • Plumes, parapluies et braséros place Ampère (0%, 2 Votes)
  • Même pas peur, Cour des Voraces (0%, 2 Votes)
  • Cubes de lumière sur le toit de l’hôpital Saint-Luc Saint-Joseph (0%, 2 Votes)

Total Voters: 307

Loading ... Loading ...

Fête des Lumières 2009 : Itinéraire principal de Terreaux à Bellecour par Croix-Rousse

C’est l’itinéraire royal qui vous fera découvrir des pentes de la Croix-Rousse à la place Bellecour les incontournables points forts de cette fête avec, en point d’orgue, Place des Terreaux, une conjugaison des temps de l’âge glaciaire au réchauffement climatique.

Fête des lumières 2013, cliquez par ici….

 

Fête des lumières Lyon 2009 - DR Jouons avec les temps LIGHTMOTIF
DR Jouons avec les temps LIGHTMOTIF

Fête des Lumières 2009 : Itinéraire de Terreaux à Bellecour par Croix-Rousse

Les points forts seront a priori :

  • Place des Terreaux, Hôtel de Ville et Place Louis Pradel
  • Jardin de la Grande Côte
  • Eglise Saint Nizier
  • Place des Jacobins
  • Hôtel Dieu

EXCLUSIVITE Lyon-Visite.info : Nous mettrons à jour cet itinéraire le matin du 6 décembre. Pour recevoir automatiquement cette mise à jour, inscrivez-vous ici :

DEUX VERSIONS DE CE PARCOURS :

  1. un parcours court (2 km) : 1-2-3-10-11-12-14
  2. un parcours complet (3,8 km) : 1-2-3-4-etc. jusqu’à 14


Afficher Fête des lumières 2009 – Itinéraire principal sur une carte plus grande

Conseil : commencez ou finissez par la place des Terreaux pour éviter la foule. Ainsi vous y arriverez dans les premiers à la tombée de la nuit ou dans les derniers en fin de soirée. C’est là que la foule sera la plus dense.

Accès : Métro ligne A, station Opéra – Hôtel de Ville

Place des Terreaux et Hôtel de Ville : « Jouons avec les temps »

Spectaculaire, c’est ainsi qu’est annoncé le clou de la fête au coeur de la ville, Place des Terreaux. C’est là que se joue la réussite ou l’échec de la fête. L’an dernier, c’était un coffre à jouets fabuleux. Cette année, on est moins dans l’évocation et plus dans le lyrisme.

Fête des lumières Lyon 2009 - DR : Jouons avec les temps LIGHTMOTIF
DR : Jouons avec les temps LIGHTMOTIF

Glaciation, déluge, effet de serre, la place et ses façades va subir à coups de projecteurs et d’enceintes acoustiques tous les chocs climatiques depuis la nuit des temps. Dans la cour de l’hôtel de ville, un laser métronome scandera ce temps.

Attention : prévoir ici du temps et de la patience pour accéder à la place puis à l’intérieur de l’hôtel de ville. Si vous avez des enfants, des poussettes, choisissez un moment moins dense, à la tombée de la nuit ou lundi soir.

Place Louis Pradel : « Mon jardin public »

Deuxième grand jardin de la fête avec celui de la montée de la Grande-Côte. La place sera remplie de formes organiques lumineuses avec cinq types de végétaux (herbes, arbustes, pissenlits, fleurs) dont deux d’une douzaine de mètres d’envergure.

Le dossier parle de « rêverie bucolique », vous pourrez donner votre avis après la fête, ici.

Fête des lumières Lyon 2009 - DR Mon jardin public TILT
DR Mon jardin public TILT

Place du Griffon

Autour de la place, une douzaine de projets des étudiants des Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau, un pôle de formation et d’expérimentation autour de la construction. On a là (comme dans l’animation n°5) le contrepied des grosses machines tractant la fête….. Et si c’était cette approche qui constituait l’avenir de la fête des lumières ? A la fois un laboratoire et un équilibre entre démesure et intimité ?

Réagissez avec vos commentaires à la fin de cet itinéraire

3/5 rue des Capucins : « Fenêtre sur l’invisible »

Cette animation lumineuse est une occasion durant cette fête de  « trabouler ». A Lyon, « Trabouler » signifie emprunter les traboules, ces passages qui constituaient des raccourcis et des passages entre les rues à l’époque où les marchandises étaient transportées sans camionnette et où l’eau allait se chercher au puits. Durant les révoltes du 19e siècle et pendant la 2ième guerre mondiale, les traboules des pentes ont été utilisées comme réseau et lieu de résistance.

Des loupes ont été installées dans cette traboule, un parcours a été créé spécifiquement pour les enfants et un autre pour les non-enfants.

Passage Thiaffait

Ici, une simple mise en lumière….. mais dans un lieu à part….. équilibre entre lieu de rencontre et lieu intime….. Le succès avait déjà été au rendez-vous en 2008, ce qui prouve que notre fête des lumières est une osmose entre lumière et patrimoine architectural et social.

Galerie Le Réverbère au 38 rue Burdeau : « Flagrant Light » & « Vidéostations »

On est ici au coeur des « Pentes », dans une rue qui fourmille de galeries. Le Réverbère en est une des plus anciennes et des plus intéressantes. Consacrée à la photo. Elle propose pour cette fête des créations vidéos.

Montée de la Grande-Côte : « Le jardin des lumières en fleurs »

La montée et surtout le jardin de le grande-côte sont idéaux pour une mise en lumières. Cette année, l’animation annoncée va du côté poétique en jouant sur la densité et le rayonnement des couleurs dans l’ensemble du jardin. Au bas des marches, un tapis vert de lumières en suspension, au milieu de la montée un champ de 44 fleurs lumineuses géantes, aux couleurs vives. Le graphisme est annoncé comme « naïf ».

Depuis l’esplanade où l’on a une des plus belles vues sur Lyon, vous pourrez vous rendre compte de la réussite et de la poésie de l’ensemble. Donnez votre avis ici.

Amphithéâtre des Trois Gaules : « Besoin de toit »

Un village de couleurs réalisé en « participatif » avec les habitants du quartier. Ne pas oublier que ce site a 2000 ans ! C’est ici que des martyrs chrétiens ont été massacrés au 2ième siècle, dont la plus connue, Bladine.

Eglise Saint Nizier : « Respirations »

Fête des lumières Lyon 2009 - Eglise Saint-Nizier - DR Respirations, Marc Dumas
Eglise Saint-Nizier – DR Respirations, Marc Dumas

La mise en lumière de l’église va cette année jouer sur des mouvements optiques pour morceler et recomposer l’église à la manière de respirations. Ce sera donc, comme souvent ici, un spectacle calme, sans effets spectaculaires, faisant appel à une certaine forme de paix intérieure, en phase avec la vocation de ce bâtiment.

Qu’avez-vous ressenti ? Donnez votre avis…

Place des Jacobins : « La Dolce Vita »

Riche idée que d’utiliser cette sidérante fontaine des Jacobins avec ses quatre naïdes pour nous faire le coup de la Dolce Vita. La fontaine, les façades de la place, quelques objets écrans seront utilisés pour projeter et reconstituer les saynètes d’une comédie annoncée comme « ludique et joyeuse ». Nous verrons si Robert Nortik, le créateur de cette animation visuelle et sonore, saura nous rebaigner dans la légèreté perdue des années 60.

Fête des lumières Lyon 2009 - Place des Jacobins- DR La Dolce Vita Nortikstudio
Place des Jaccobins- DR La Dolce Vita Nortikstudio

Hôtel Dieu : « Cordadra »

On se souvient avec émotion de 2008, les spectateurs dansaient ici au son entraînant d’un limonaire.

Cette année, la cour sera « méditerranéisée ». Différents objets et surtout des draps mouvants sur des cordes (d’où le nom « Cordadra ») reproduiront une atmosphère du sud. Hélas, il ne semble pas que le public pourra comme l’an passé s’impliquer dans cette animation.

Attention : Certaines années, il y a queue pour pénétrer dans la cour de l’Hôtel-Dieu. Impossible de prévoir s’il en sera de même cette année.

Théâtre des Célestins : « Lumignons du coeur »

Cette année, pas de mise en scène ici contrairement aux autres années. Dommage, car c’était toujours extrêmement réussi.
À la place et pour la bonne cause, le 8 décembre, 5000 lumignons laïques du Secours Populaire (en vente dans différents points de la fête au prix de 2€). Les trois autres soirs, une « surprise lumineuse » sous forme de mobiles dans les magnolias de la place feront patienter jusqu’au dernier soir.
Fête des lumières Lyon 2009 - Lumignons du coeur - DR Ville de Lyon M.Chaulet
DR Ville de Lyon M.Chaulet

Cette année, pas de mise en scène ici contrairement aux autres années. Dommage, car c’était toujours extrêmement réussi.

À la place et pour la bonne cause, le 8 décembre, 5000 lumignons laïques du Secours Populaire (en vente dans différents points de la fête au prix de 2€). Les trois autres soirs, une « surprise lumineuse » sous forme de mobiles dans les magnolias de la place feront patienter jusqu’au dernier soir.

Place Bellecour : « La nuit au musée sur la Grande Roue »

La traditionnelle grande roue de la place Bellecour est transformée cette année en grand écran. Y sera projetée une visite imaginaire dans les collections du musée des Beaux-Arts : sculptures égyptiennes, céramiques anciennes, détails de tableaux devraient être animé dans une mise en scène « originale ». Principal avantage de cette place : ses grandes dimensions qui vous permettront de découvrir cette animation dans de très bonnes conditions.

Attention : en cas de conditions météos défavorables, cette animation ne sera pas mise en place.

Accès pour repartir : Métro lignes A et D à l’angle de la place.

Bonne fête des lumières 2009 ! Racontez-votre fête ici…..

Nota : Cet itinéraire est donné à titre d’information et n’engage pas notre responsabilité, il est élaboré à partir des informations fournies par l’équipe municipale d’organisation. Pour plus d’informations, consulter le site officiel de Lyon,  www.lyon.fr