Parc de la Tête d’Or

30 commentaires. Donnez votre avis sur cette visite.

Cet immense parc en plein cœur de Lyon offre toutes sortes de loisirs : son exceptionnel jardin botanique, sa plaine africaine et ses animaux, ses trois roseraies, son lac, ses prairies où il fait bon lire, pique-niquer, jouer au ballon, ses pistes pour le roller, le jogging, ses milliers d’arbres du monde entier. Beau en toutes saisons, fleuri dès le printemps de pivoines, de magnolias, c’est un lieu exceptionnel de beauté et de paix.

Parc de la Tête d'Or en automne, côté entrée des Enfants du Rhône (entrée principale)

L’automne au Parc de la Tête d’Or, côté entrée des Enfants du Rhône (entrée principale)

Barque sur le lac du PArc de la Tête d'OrIl y a tant de raisons d’aller au Parc de la Tête d’Or que nous vous proposons une visite multi-facettes, sous forme de 4 circuits :

  1. Circuit « Jardin botanique + nature »
  2. Circuit « Animalier et famille »
  3. Circuits « Sportif : footing, roller, gym douce »
  4. Circuit « Bulle, détente, pique-nique »

Créé la même année que Central Park, le Parc de la Tête d’Or s’est enrichi depuis 1861 d’un capital végétal exceptionnel. C’est un bonheur profond de découvrir ce trésor d’arbres majestueux et de plantes rares en toutes saisons et de fleurs de toutes natures, des roses aux pivoines en passant par les magnolias. Ce parc est un lieu de loisir et de divertissement avec ses animations et ses aménagements que vous soyez sportifs, parents, enfants, pique-niqueurs, amoureux…

Localisation : A 10 minutes du centre ville, voisin de la Cité internationale et de son Musée d’Art Contemporain.

Durée de la visite : de 2 heures à la journée !

Accès :

  • Vélo’v : Deux stations le long du Parc, la première à gauche des grilles de l’entrée principale, la deuxième devant le Musée d’Art Contemporain et encore une autre de l’autre côté de la Cité Internationale.
  • Métro : Ligne A, arrêt Masséna puis 5 minutes à pied par la rue de la Tête d’Or.
  • Bus : lignes C1, 41, 36, 58.


Afficher Lyon-visite.info – Parc de la Tête d’Or sur une carte plus grande


Le circuit « Jardin Botanique du Parc de la Tête d’Or » » et le circuit nature

Le jardin botanique de la Tête d’Or est l’héritier de l’ancien Jardin des Plantes implanté jusqu’au milieu du 19e siècle au-dessus de la place Sathonay. Le nom de Jardin des Plantes est d’ailleurs resté attaché à ce lieu bien qu’il n’y ait plus de plantes (voir notre visite des traboules des pentes de la Croix-Rousse). Le Parc de la Tête d’Or a hérité de ses collections en 1857, suite à deux tempêtes qui avaient mis le Jardin des Plantes bien mal en point.

Pour la petite histoire, un bâtiment a été « déconstruit » du jardin des Plantes et reconstruit au Parc, il s’agit de l’Orangerie, en bordure de la voie de chemin de fer, qui abrite orangers, citronniers, agaves, etc. durant l’hiver. C’était au moment où la ville de Lyon venait de prendre possession de ces terrains encore marécageux pour créer un parc à destination  des lyonnais pauvres qui n’avaient pas accès à la nature.

Les grandes serres et les petites serres

Grades serres du Parc de la Tête d'Or, Lyon

Grandes serres du Parc de la Tête d’Or, Lyon

Architecture métallique apparente et imposante tout en étant légère. Les grandes serres du Parc de la Tête d’Or sont typiques de leur époque. Elles ont remarquablement traversé le temps et s’intègrent bien au paysage. Leur visite est fascinante.

Nénuphars géants dans les serres

Nénuphars géants dans les serres

Les petites serres (serres chaudes, serres froides, serre hollandaise et serre aquarium) un peu plus loin sont tout aussi étonnantes, on a l’impression dans chacune d’elles d’entrer dans un autre monde.

Petites serres du jardin botanique du Parc de la Tête d'Or, Lyon

Petites serres du jardin botanique du Parc de la Tête d’Or, Lyon

Philodendrons, palmiers, fougères arborescentes, Cycadacées, plantes des sous-bois, tropicales, carnivores, camélias, Broméliacées, Aracées, Orchidées, géraniums géants, Fuschias, chrysanthèmes, nénuphars d’Amazonie, près de 6000 plantes dans cet ensemble de serres le plus vaste de France.

A visiter autant par curiosité, par dépaysement que pour l’atmosphère à part qui y règne.

Ouverture : de 9h00 à 16h30 du 1er octobre au 31 mars, jusqu’à 17h30 le reste de l’année sauf les dimanches jusqu’à 17h. La serre de Madagascar est fermée entre 11h30 et 13h30 toute l’année.

Les roseraies

Roseraie Parc de la Tête d'OrVous aimez les roses ? Le Parc vous offre TROIS roseraies !

Merci à Perrin des espaces verts de Lyon (commentaire ci-dessous) qui nous a signalé que nous en avions oublié une, l’erreur est désormais corrigée.

Une roseraie « internationale » (du côté de la Cité internationale) sur 5 hectares qui contient les variétés mondiales essentielles. Son originalité est d’être fondue dans les pelouses et les arbres. Double régal, parfums de  roses et bouquets d’arbres ombragés.

La roseraie historique dans le jardin botanique, refaite pour le 17ème Congrès Mondial des Sociétés de Roses accueilli à Lyon en 2015.

Une roseraie de concours près de la place de Guignol et du chalet des gardes qui accueille un concours international de roses nouvelles.

La grande prairie pour se ressourcer

Grands arbres du Parc de la Tête d'Or

« Altiers »… Oui, on a rarement l’occasion d’utiliser cet adjectif… surtout en pleine ville  ! Les arbres qui entourent la grande prairie le sont ! Magnifiques, majestueux. Des monuments végétaux. C’est un spectacle qui élève l’âme et permet en cas de blues de se ressourcer.


Le circuit « animalier » pour parents et enfants

La plaine africaine au parc de la tête d'orLes biches au parc de la tête d'orLes lyonnais qui ont passé leur enfance dans la ville ont tous fréquenté le parc pour ses éléphants, ses girafes. Au fil des années, cette partie consacrée aux animaux s’est transformée pour faire moins « zoo » et davantage espace où ces animaux ont une vie moins cloîtrée : c’est la plaine africaine.

Autre haut-lieu animalier lyonnais, le parc aux biches.

Manège au parc de la tête d'or

A l’extrémité du lac, une ribambelle d’oies et de canards fournissent aussi l’occasion de voir des animaux. Mais les plus libres de tous restent les grands oiseaux que l’on voit parfois passer dans le ciel allant vers les Dombes voisines.

De la plaine africaine au parc aux biches en entrant dans le parc au bout du lac, voici une belle promenade du dimanche à faire en famille entre grands-parents, parents et petits-enfants.


Le circuit « sportif »

Jogging

3,8 kilomètres : c’est la longueur exacte du tour du Parc de la Tête d’Or. Les habitués mesurent leurs performances au nombre de tours qu’ils effectuent. C’est le circuit de jogging le plus connu de la ville. L’un des plus beaux aussi entre les arbres qui changent avec les saisons (ah les magniolas au printemps !).

Qualités techniques de ce circuit : entièrement ombragé, terre battue. Un must !

Roller au Parc de la Tête d'Or

On le prend n’importe où puisqu’il fait le tour intérieur de l’enceinte du parc. 95% des coureurs le font dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Pourquoi ? Est-ce la force de Coriolis ? Une lutte contre le temps qui passe ? Si vous avez la réponse, mettez-nous un commentaire à la fin de cette page !

Roller

Le Parc a de beaux spots pour les amateurs de rollers (beaucoup moins bien qu’au Parc de Parilly à Bron, toutefois). Le meilleur endroit est à la pointe nord-est du lac (punaise rose sur la carte).

Etirements, gymnastique douce, Taï chi, etc.

Le parc est aussi un endroit idéal pour pratiquer la gymnastique, le taï chi, des étirements, seul ou en groupes.


Le circuit « bulle »

On vient pique-niquer ici à Vélo’v ou en bus dès les premiers beaux dimanches ou les soirs. Ou passer un doux moment entre amoureux. On tout simplement faire la sieste dans l’herbe. Les meilleurs endroits sont les alentours de la grande prairie si l’on aime le soleil ou l’autre côté du lac si l’on préfère l’ombre.

On peut aussi glisser sur l’eau tout doucement, au rythme lent de l’été, en barque ou pédalo, location à l’extrémité du lac, du côté de l’entrée principale.




30 Avis et commentaires sur cette visite :

  1. Mar
    5
    11:04
    HAMID

    Ce parc, je le connais depuis 40 ans, je garde des souvenirs d ‘enfants, de promenades, de mes yeux d’enfant émerveillés devant les animaux, etc etc . Ce parc a contribué à ma culture, à mes joies. Aujourd hui, j ‘y viens moins souvent, contraintes professionnels obligent, mais dès que je peux, j ‘y vais ^^

  2. Oct
    27
    12:50
    Lyon-visite.info

    Merci Perrin de ce pan sur le bec ! Nous allons corriger ça !

  3. Oct
    26
    9:12
    Perrin

    Bonjour,

    Pour votre info, vous avez fait une sacré erreur, pour un expert qui travail au Espaces Verts de la ville de Lyon, le service qui gère le Parc. Etant donné que je fait la cartographie de ce magnifique Jardin, c’est simple il n’y a pas 2 roseraies mais 3!!! En effet, la grande roseraie internationale, coté de la cité internationale, la roseraie historique dans le jardin botanique refait pour le congrès et festival des roses en 2015 et enfin la roseraie de concours à côté du chalet des gardes. On ne piège pas un spécialiste …. Bref toutes mes amitiés quand même et cela reste un chouette site internet. BORIS.

  4. Oct
    26
    10:14
    Lyon-visite.info

    @Damien, je vous trouve un peu excessif mais ce n’est que ma propre opinion, les gardes sont bien présents et le parc est entretenu. Les gens utilisent beaucoup plus les pelouses ce qui génère certes des papiers sales et déchets, mais on peut voir l’avantage qui est que nous profitons bien davantage des pelouses que lorsqu’elles étaient interdites.
    Gilles pour Lyon visite

  5. Mar
    4
    1:44
    VIGUIER Sophie

    bonjour,
    Je suis une inconditionnelle de ce parc. Il est magnifique en toute saison. Je voudrais connaître le nom de cet arbre qui m’a abritée du soleil cet été sur la promenade en bois, en face du petit lac où l’on peut voir tous les oiseaux, avec les zèbres et les wapitis au fond. Ses feuilles sont opposées comme celles d’un frêne, et ses fruits resemblent à des cages d’amour. Merci de votre aide et bonnes promenades dans le parc !

  6. Août
    22
    11:29
    Damien

    Parc mal entretenu depuis quelques années, vols, dégradations des pelouses, les gens marchent n’importe où et mangent sur toutes les pelouses pas de gardes dans les allées comme autrefois. Arbres coupés et mal replantés. Je ne reconnais plus ce parc.

  7. Mar
    28
    6:37
    fabien

    pascal a raison ; l homme a 90% choisi tjrs la dte dans tous les cas de figures puisque d une part nous ne somment pas anglais , si je puis me permetre , et secondo humanité est génetiquement droitière ! dans tous les cas de figures le Parc ou « the Parc » a etait,est et restera notre petit espace de nature à Lyon . dommage qu il ne soit pas plus grand ! il reste quand même une jungle dans la jungle urbaine ! c est un poumon Lyonnais…

  8. Mar
    11
    11:54
    Didier

    Le piano est la seulle nouveaute qui n a rien d enlever,dinc qui a bien enrichie le parc..le reste,nous a enlever beaucoup de chose,jusqu a une certaine liberte(un comble pour in parc)…(les horaire du core des croco…).STOP!!!!!!

  9. Mar
    11
    11:50
    Didier

    Il faut absolument arreter de vouloir moderniser le parc!!!trop,c est comme pas assaie…deja,beaucoup de choses nous manque trop…tout ce qui avais a la place de la savane africaine…(bon,c est pas mal..mais c etait pas de la merde non plus avant..).les elephants,la pirogue…que va t il rester ´´ d avant ´´ a ce train là?!

  10. Nov
    22
    4:43
    Louis

    Toutes les explications précédentes me paraissent bizarres, parce que ça ne doit rien avoir à voir avec le parc en lui-même, vu que maintenant que j’y pense, j’ai toujours couru dans ce sens-là quelque soit le parc où j’ai couru.

    Je pense que ça à voir avec le code de la route déjà, qui oblige à rouler à droite. Ainsi on a tous l’habitude à chaque fois que nous voyageons, de laisser la route sur notre gauche.

    Après faudrait voir si on court dans l’autre sens en Grande-Bretagne pour vérifier cette théorie.

  11. Nov
    5
    11:28
    LesZED.com

    Merci pour ce récapitulatif complet et les idées de « circuits ».
    D’ailleurs ces circuits peuvent être ponctués (surtout lorsque l’on se promène avec des enfants) des différentes activités proposées à travers le parc : tour en poney, promenade en barque sur le lac, ou en vélo « 4 roues » sur les pistes, les différents manèges, le spectacle de guignol etc.
    Bonne visite !

  12. Août
    26
    5:56
    bouts

    Un parcours de santé au parc, avec obstacles à franchir…. çà serait super.
    Çà manque.
    Emmanuel

  13. Août
    21
    12:20
    Mohamed

    D’un point de vu scientifique, le sens est direct. Rappelez-vous du cours de mathématiques: le sens trigonométrique est celui utilisé au parc.

  14. Mai
    7
    5:53
    Pascal

    Bonjour,
    Il me semble que l’explication du sens de rotation des coureurs (sens inverse des aiguilles d’une montre) nous vient de notre héritage culturel qui fait que nous choisissons plus volontiers le chemin de droite que celui de gauche. Par conséquent, lorsque nous arrivons dans le parc, nous avons tendance à tourner à droite (sens d’écriture et du temps qui passe). Les commerçants l’ont bien compris, puisqu’ils placent généralement les objets les plus chers du côté droit à l’entrée des magasins.

  15. Avr
    22
    4:43
    Hassan

    Bonjour,
    Les coureurs démarrent dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, car le sentier à gauche est obscur et commence par un virage sous les arbres (d’où le risque de percuter d’autres coureurs)

    de plus le parcours est plus dégagé et plus lumineux lorsque l’on part dans le sens inverse des aiguilles.

  16. Mar
    22
    12:13
    arsac

    Je pense que l’on tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre parce que la majorité de d’entre nous sommes droitiers:plus de force à droite, donc plus de facilité à tourner à gauche quand on court.

  17. Fév
    9
    1:21
    antoine

    VALERIE l arbre que vous chercher est un magnolia j ais travailler aux parc de la tête d or pendant 2 ans cordialement

  18. Déc
    20
    3:13
    LHONNEUX

    que de courses j’ai fait dans ce merveilleux parc ,des visites agréables ,une détente super ;en famille c’est très Intéressant.
    ON PEUX Y MANGER .SE REPOSER .FLANER .

  19. Oct
    11
    7:37
    Lyon-visite.info

    Al, cela devrait s’équilibrer puisque c’est une boucle 🙂

  20. Oct
    10
    8:33
    al

    le sens inverse est plus pentu que l’autre sens..donc légèrement plus facile à courir.. enfin c’est mon ressenti personnel, je cours dans les deux sens!

  21. Août
    23
    9:52
    lourtioux

    salut,
    je fais mon jogging dans le sens inverse d’une aiguille d’une montre, car je me sens attirer magnétiquement, je l’explique pas, mais je le sens en moi.

  22. Août
    4
    10:22
    Charlotte

    Bonjour,
    Je souhaiterais venir au parc dans la semaine.
    Quel est l’itinéraire le moins cher en venant de Bourgoin-Jallieu ? Je possède ma propre voiture et je n’ai pas de préférence sur le mode de transport (bus, train, métro, tram).

    Merci

  23. Juil
    16
    10:00
    Lyon-visite.info

    Valérie, nous ne pouvons pas vous aider directement. Chaque arbre du parc a une plaque (discrète) avec un numéro. Sans doute ce dernier permet-il de connaître l’espèce, mais nous ne savons pas où trouver ou interroger ce répertoire. Peut-être un autre internaute pourra-t-il vous aider ?

  24. Juil
    1
    12:45
    valérie

    Bonjour,

    Peut être ai je mal cherché mais je n’ai trouvé aucun panneau indiquant le nom de ces grands arbres que l’on trouvent à l’entrée du parc côté roseraie (cité internationale). Le parfum de leur grandes fleurs blanches est véritablement divin. Pourriez vous me renseigner à ce sujet ?

    Merci beaucoup

  25. Oct
    7
    1:27
    Daniel

    Daniel

    Si pour le droitier, le danger ne vient pas de l’intérieur du cercle où sont les gardiens du parc mais de l’extérieur, il est lévogyre, dans le cas contraire dextrogyre (cf « Cour de prison » de Van-Gogh, où le danger cette fois ne vient plus de l’extérieur du cercle où sont les gardiens mais de l’intérieur où sont les détenus).

  26. Sep
    2
    5:43
    jacques szynka (S.F.E.P.M.°

    Bonjour, En premier veuillez-accepter avec retard ma tristesse de la mort de l »éléphante.Je vous présente toutes mes sincéres félicitations pour vos travaux.Et bravo ! pour vôtre nouveau pansionnaire le petit panda roux.Il est toujours sensible envers la réalisation de vos travaux.Le Parc aura-t-il un jour une série de timbres-poste.Bien Respectueusement.

  27. Août
    17
    12:41
    Gilles

    Personnellement, j’ai du mal à courir en sens contraire de presque tout le monde, donc moi aussi je suis le mouvement.

  28. Juin
    4
    3:19
    olivier

    Bonjour,

    A mon avis, les gens courent dans ce sens parce que c’est le même sens que celui dans lequel on court sur une piste d’athlétisme (officiellement), et parce que les gens suivent le mouvement. Pour ma part, j’alterne les deux.

  29. Avr
    11
    8:51
    Lyon-visite.info

    Pour le restaurant, c’est simple, il est du côté de l’entrée de la voûte (côté Est). Pour la bibliothèque, je n’en connaissais pas l’existence. Vous devriez trouver l’information à l’accueil du jardin botanique. Le bâtiment administratif est entre l’entrée de la voûte et le restaurant évoqué ci-dessus. Bonne visite.

  30. Avr
    10
    2:24
    Lemonnier

    Bonjour,
    Devant venir à Lyon après demain, je cherche désespérément un plan du Parc de la Tête d’Or qui m’indique, au moins, l’emplacement de la Bibliothèque du Jardin Botanique et le restaurant où j’ai des rendez-vous !

    où puis-je trouver ces informations ?

    DL

Laissez un avis ou un commentaire