Cimetière de Loyasse par le Parc des Hauteurs et Fourvière

10 commentaires. Donnez votre avis sur cette visite.

Le cimetière de Loyasse est passionnant pour au moins 3 raisons : l’impressionnante richesse de ses styles, ses célébrités (comme le mage Nizier-Anthelme Philippe), la balade pour s’y rendre par Fourvière et le méconnu Parc des Hauteurs.

Nous vous proposons une visite selon deux points de vue : d’une part célébrités du whos’s who  lyonnais et curiosités et d’autre part symbolisme architectural. A vous de choisir celui qui vous intéresse ou de mixer les deux. Rendons-nous d’abord sur place.

Aller au cimetière de Loyasse par le Parc des Hauteurs et Fourvière

  • Partir du Vieux Lyon au pied de la cathédrale Saint-Jean.
  • Prendre le funiculaire à la station de métro Vieux Lyon (moyen le plus rapide et le moins fatiguant)
  • Ou monter à pied par le jardin du Rosaire (itinéraire bleu sur la carte ci-dessous) au flanc de la Colline (très très jolie balade exigeante physiquement), pour cela de la place Saint Jean, prendre la rue Saint Jean, à gauche la rue de la Bombarde, à droite la rue du Boeuf, et aussitôt à gauche la montée des Chazeaux. En haut des escaliers, on souffle. Prendre à gauche la montée Saint-Barthélemy jusqu’à l’entrée du jardin sur votre droite. Traverser le jardin à votre gré par l’allée en zig-zags ou en coupant si vous êtes sportif. A la saison des roses, profitez de la jolie allée avec stations du chemin de croix.
  • Sur l’esplanade de Fourvière, prendre à droite la Montée Nicolas de Lange jusqu’à l’entrée sur votre gauche du Parc des Hauteurs.
  • Traverser le Parc des Hauteurs en profitant de toutes les belles choses qu’il vous offre : vues sur Croix-Rousse, les Monts d’Or, les belles boucles de la Saône, la passerelle des Quatre-vents (avec en-dessous les vestiges de la station d’un ancien funiculaire) et un bel espace vert derrière.
  • Traverser entièrement le Parc des Hauteurs et à la sortie prendre à droite et aussitôt à gauche, le cimetière est indiqué.

Histoire et carte du cimetière de Loyasse

C’est le plus ancien cimetière de Lyon. Il est vite devenu branché de s’y faire inhumer. Avec un monument à sa hauteur sociale ! C’est pour cela que le cimetière fourmille de célébrités lyonnaises et de tombeaux spectaculaires. Mais aussi de sépultures abandonnées devenues pour certaines romantiques.

Célébrités lyonnaises et curiosités

Voir numéros correspondants sur le plan ci-dessous et sur le plan distribué à l’accueil du cimetière

  • 1 – Edouard Herriot, député, sénateur, président du conseil (3 fois), ministre, député, maire de Lyon (pendant 52 ans), membre de l’Académie française, officier de la Légion d’honneur, président du parti radical-socialiste… écrivez-nous si nous avons oublié quelque chose. En 1942, il renvoie sa Légion d’honneur au maréchal Pétain. A sa mort, le cimetière étant plein comme un oeuf, on lui a érigé à la place de la cabane à charbon des croque-morts  à l’entrée du cimetière un monument quelque peu stalinien (photo). Herriot qui était un lettré a aussi laissé derrière lui un paquet de citations où luit l’esprit lyonnais :

La tradition, c’est le progrès dans le passé ; le progrès, dans l’avenir, ce sera la tradition.

Rien n’est si dangereux qu’un imbécile qui a les apparences d’un homme intelligent.

La politique est un chapitre de la météorologie. La météorologie est la science des courants d’air.

La politique, c’est comme l’andouillette, ça doit sentir un peu la merde, mais pas trop.

Maintenant que je suis vieux, lorsque je parcours un cimetière, j’ai l’impression de visiter des appartements.

Tombeau de Edouard Herriot à Loyasse

Tombeau de Edouard Herriot à Loyasse

  • 5 – Carré des prêtres
  • 6 – La brodeuse Marie-Anne Leroudier
  • 8 – Le fondateur de la Brasserie Georges
  • 12 – Jean-Philippe Wuillermoz
  • 13 – Famille Guimet
  • 14 – Velocio
  • 15 – L’architecte de Fourvière, Bossan
  • Le tombeau de Laurencin, sponsor des frères Montgolfier21 – Le sponsor de la première montgolfière, Jean-Espérance de Laurencin, dans un tombeau en pyramide à quatre pans. En tant que financeur des frères Montgolfier, il était dans le premier vol :

Les essais captifs ont lieu du 7 au 15 janvier 1784. Le ballon a souffert de l’hiver rigoureux cette année-là. De plus, du fait de sa taille, le gonflement est très délicat, surtout avec des aides aérostiers peu expérimentés. Le temps peu favorable et une lutte entre les souscripteurs pour savoir qui volerait faillit faire capoter le projet.

Enfin, le 19 janvier, le temps est propice et les esprits calmés, 100 000 Lyonnais sont présents et même Pierre, le père des deux inventeurs est là. Prennent place à bord du Flesselles, Joseph dont c’est le seul et unique vol, Pilâtre, le comte de Laurencin qui avait amené une grande partie des fonds, le comte de Dampierre, le marquis de Laporte d’Anglefort, le prince de Ligne et le jeune Fontaine. Un resquilleur est évacué tel un sac de sable.

  • 23 – Les jouteurs
  • 25 – Le Mage Philippe (Nizier-Anthelme Philippe)

Découvrir et comprendre la symbolique

Certaines tombes « embarquent » une symbolique importante à base d’animaux et de fleurs. A qui s’adresse cette symbolique ? Mais à nous à plus d’un siècle de distance ! Elle a été sculptée pour les vivants, pour leur dire certaines choses que l’on voulait leur signifier… prêtons-nous donc à leur discours et allons-y :

Cimetière de Loyasse, symbolisme, Sablier ailé et serpent qui se mord la queue

Sablier ailé et serpent qui se mord la queue

Végétaux

Fleur de pavot: sommeil

Lierre : attachement

Pommes de pin : fécondité, vigueur

Animaux

Cimetière de Loyasse, tombe du chocolatier Isac Casati, chouette : augure de la mort et symbole de sagesse

Tombe du chocolatier Isac Casati, chouette : augure de la mort et symbole de sagesse

Serpent qui se mot la queue (en forme de 8) : symbole de l’infini

Chouette : sagesse

Coq : pasteur des âmes (à la fois protecteur et défenseur)

Papillon : âme libérée quittant le corps, renaissance

Chauve-souris : mène le défunt à travers les ténèbres et l’aide à y trouver son chemin

Autres

Le coussin : attribut des coeurs enflammés

L’ancre marine : attachement familial

Barrières (autour de la tombe familiale) : protection contre les autres et montrer que l’on est réuni

Oriflamme ailé : âme du défunt

Sablier ailé : temps qui passe

Corne d’abondance : fortune, fécondité

Couronne : récompense ou succès, peut aussi symboliser l’éternité

Bonne visite



10 Avis et commentaires sur cette visite :

  1. Déc
    26
    6:52
    PANNETIER

    De passage à LYON prochainement, je souhaiterais me recueillir sur la tombe de Marguerite GAZANION décédée le 15.12.2014

    Pourriez-vous me dire comment procéder.

    Cordialement

  2. Déc
    19
    11:05
    chenchen amla

    bonjour
    est ce qu’il y a une cimetière Faloui près de la caserne en Lyon 3 ?????????

  3. Nov
    8
    1:09
    Lyon-visite.info

    @chechen : Essayez de contacter le cimetière de Loyasse aux heures ouvrables au 04 78 25 28 51

  4. Nov
    6
    1:49
    chenchen amla

    bonjour
    m’aidez de trouver la tombe de mon grand-père il est né présumé 1921 il est décédé au 28 MARS 1958 en Lyon 3 ème arrondissement municipale
    mes salutations

  5. Sep
    9
    3:09
    Lyon-visite.info

    @Resedente : hélas, nous n’avons ni le pouvoir, ni la possibilité de faire cette vérification. Peut-être pourriez-vous vous adresser à l’administration des cimetières de la ville de Lyon, qui a l’air très bien organisée.

    Bonne recherche.

  6. Sep
    9
    2:31
    RESEDENTE

    bien

  7. Sep
    9
    2:31
    RESEDENTE

    Bonjour, Ma mère décédée en 1954 serait enterrée au cimetière de Loyasse à Lyon, pourriez vous me confirmer cette réalité.Je me doute que depuis tout ce temps elle a due etre mise en fosse commune..Merci de me dire dans quel endroit du cimetiére ? Remerciem ents et salutations distinguées..

  8. Oct
    31
    11:05
    BONNIER

    Ne trouvant pas d’autres endroits où laisser un commentaire, je le fais ici, même si cela n’a aucun rapport avec la visite du cimetière de Loyasse.
    En ce 30 octobre 2014, veille des fêtes des morts et de la Toussaint, nous avons fait comme chaque année la tournée des cimetières pour fleurir nos tombes. J’ai été stupéfaite et extrêmement choquée par l’état d’abandon dans lequel se trouve ce cimetière. Les herbes sauvages envahissent toutes les allées et même les tombes. Des feuilles mortes et des aiguilles de pin jonchent ces mêmes allées et recouvrent les tombes. Bref le cimetière de Loyasse ressemble à un immense terrain vague. Est-ce pour consoler les visiteurs que des panneaux ont été placés çà et là pour expliquer qu’au nom de l’écologie il fallait laisser la nature reprendre ses droits et faire un désherbage « raisonné »?
    Avons nous perdu tout respect pour nos morts ?
    D’autres cimetières visités ce même jour (Grézieu-la-Varenne, Bron) sont parfaitement entretenus.
    J’aimerais que l’on me dise ce qui justifie un tel laisser aller.
    Merci de me répondre et de faire suivre éventuellement aux services de la mairie concernés.
    Cordialement

  9. Fév
    28
    12:23
    Lyon-visite.info

    Exact, ils sont juste à côté, entre le jardin des hauteurs et le cimetière, dans les petits immeubles qui sont là.

  10. Fév
    27
    11:25
    robert

    très bonne idée de balade, vos explications sont claires, merci beaucoup. il parait qu’il y a des murs peints à Loyasse, où se trouvent-ils ? merci de me renseigner.

Laissez un avis ou un commentaire