Programme fête des lumières 2017 : notre sélection et notre parcours conseillé en une soirée

Nos visites guidées des traboules Vieux Lyon et Croix-Rousse : INFORMATIONS & RÉSERVATIONS il reste encore des places.

Horaires des animations : jeudi 7 à samedi 9 décembre de 20h à minuit
— dimanche 10 décembre de 19h à 23h

Notre parcours conseillé dans un Google Maps zoomable


Cliquez sur les panonceaux pour détail de l’animation. Et sur le petit carré en haut à droite pour afficher la carte en grand sur votre smartphone.

Commencer la fête des lumières Place des Terreaux, avec la petite Enoha de Nathanaëlle Picot

C’est ici place des Terreaux et Cathédrale Saint-Jean que se retrouvent chaque année les plus grandes foules de visiteurs. Ces deux places s’y prêtent avec leurs gigantesques façades. Et il faut bien le reconnaître très souvent de chouettes, magnifiques, enthousiasmantes, splendides, décoiffantes animations… Aussi Nathanaëlle Picot est-elle attendue de pied ferme cette année sur les façades du Musée des Beaux-Arts et de l’Hôtel de Ville.

Avouons-le, Nathanaëlle Picot ne nous avait pas emballé en 2016 avec son spectacle forain sur la grande roue de la place Bellecour… Mais était-ce possible ? Aucune projection ne nous a jamais emballé sur cette grande roue. Sans doute est-ce une fausse bonne idée. La taille limitée du centre de la grande roue ne permet pas ce que permettent les façades de Terreaux ou de Saint-Jean. Donc cette année 2017, Nathanaëlle Picot a toutes ses chances de susciter notre enthousiasme jeudi 7 au soir, au démarrage de la fête… Car c’est ici que nous commencerons la fête.

Enoha, petite fille de 7 ans, donne son nom à l’animation dans laquelle elle nous guide avec son chat évidemment malicieux. Des scènes cultes du cinéma seront la base de l’animation imaginée par Nathanaëlle Picot : western, SF, comédies musicales et tutti quanti.

Circuit régulé : on entre par un côté (a priori rue Herriot côté Rhône) et on sort par l’autre (rue Chenavard côté Saône)

Enoha fait son cinéma — Nathanaëlle Picot
Enoha fait son cinéma — Nathanaëlle Picot

5 douzaines de mygales dans les arbres et sur le képi du sergent place Sathonay

Il faudra lever la tête, les chercher, elles seront moins spectaculaires que les « grosses » animations dont nos parlons dans cette page. 60 araignées galoperont dans les arbres d’une des plus jolies places de Lyon. La simulation fournie par le groupe LAPS, collectif d’artistes créateurs de cette animation en dit plus que nos mots. Même pas peur.

Spider Circus, Place Sathonay par le Groupe LAPS
Spider Circus, Place Sathonay par le Groupe LAPS

Et si on montait maintenant Jardin de la Grande Côte à Croix-Rousse ?

À votre droite, la basilique de Fourvière telle une décoration glacée sur un gâteau de mariage. Devant vous, la passerelle Saint-Jean jetée sur une boucle langoureuse de la Saône. Au loin, le ciel rouille de Feyzin troué des flammes des derniers torchères des raffineries. À vos pieds, illuminé d’un halo surréaliste ce miraculeux jardin de la Grande-Côte préservé des dents de requins des promoteurs immobiliers dans les années 70, devenu depuis un extraordinaire lieu de repos, de méditation, de rendez-vous et, disons-le aussi, dans ses recoins de petits trafics. Une des plus belles vues de Lyon qui en compte une ribambelle.

Dans ce jardin de la Grande Côte, nous avions eu en 2013 un hénaurme coup de cœur pour « Un printemps en hiver » de Frédéric Godeau. Nous ne résistons pas à l’envie de vous en remettre une photo tant c’était beau :

Jardin de la Grande Côte, Frédéric Godeau, Un printemps en hiver
Fête des lumières 2013 : Jardin de la Grande Côte, Frédéric Godeau, Un printemps en hiver

Cette année 2017, Aurélie Le Gougouec, Guerric Péré et Jean-Claude Durual
de l’agence d’urbanisme et de paysages Ilex mettent en lumière le grand escalier qui débaroule depuis tout là-haut, du plateau bobo jusqu’en bas-bas, dans les lacis ocres et alternatifs des pentes.

Dans ce Jardin de la Grande-Côte, il y aura des spots lumineux à la Pink Floyd, il y aura des miroirs, il y aura des musiques de cinéma. Ça s’appelle Genius Scala et ça ressemblera à ça :

Jardin de la Grande Côte — Aurélie Le Gougouec, Guerric Péré et Jean-Claude Durual Agence Ilex [paysages & urbanisme]
Jardin de la Grande Côte — Aurélie Le Gougouec, Guerric Péré et Jean-Claude Durual Agence Ilex [paysages & urbanisme]
En tout cas, la quantité de matériel était impressionnante dès ce samedi 2 décembre, 5 jours avant le début de la fête :

Grosse quantité de matériel en vue de la fête des lumières 2017 en haut du jardin de la grande côte à Croix-Rousse, Lyon
Grosse quantité de matériel en vue de la fête des lumières 2017 en haut du jardin de la grande côte à Croix-Rousse, Lyon

Le trajet depuis la Place des Terreaux sera l’occasion de moult vins chauds canellés tant il y a de croisements de rues, d’échoppes, de bistroquets, de restos vegans, d’escaliers en recoins.

On ne rate surtout pas la Cathédrale Saint-Jean, l’un des clous classique de la fête

Toujours l’un des clous de la fête ces dernières années. Celle-ci, c’est un duo, Helen Eastwood et Laurent Brun, qui seront à la tablette graphique. Ils revendiquent une « partition de composition décomposition » où chaque pierre de l’édifice a son importance, d’où pour leur animation ce titre « Unisson » qu’ils auraient pu tout aussi bien écrire au pluriel. On ne leur jettera pas la pierre sur laquelle est bâtie cette église.

Circuit régulé : on entre par l’ouest de la place, rue Tramassac, il vous suffit de suivre le flot humain depuis le pont Bonaparte. Il faut attendre la fin du spectacle qui dure quelques minutes et que la place se vide.

Cathédrale Saint-Jean, Unisson, Helen Eastwood & Laurent Brun
Cathédrale Saint-Jean, Unisson, Helen Eastwood & Laurent Brun

Le glouton Pac-Man se fait la Grande Poste, Place Antonin Poncet

Lyon est aussi la ville du jeu vidéo en plus d’être celle du cinéma et de la soie. Très très jolie et excellentissime idée que d’utiliser la Grande Poste Place Antonin Poncet comme écran de jeu vidéo. C’est une des annonces qui nous excite le plus, d’autant que l’on a plein de bons souvenirs sur cette place (l’avion de Saint-Ex en 2015).

L’animation s’appelle évidemment INSERT COIN et est conçue par un studio créatif hollandais, Mr Beam. Vue d’artiste pour l’instant en attendant jeudi 7 :

Place Antonin Poncet — Insert coin, Mr Beam
Place Antonin Poncet — Insert coin, Mr Beam

10 ans après, le retour de la boule à neige en pendule sous cloche posée Place des Jacobins

C’est un des gros gros souvenirs des fêtes des lumières passées. En 2007, Jacques Rival avait placé Louis XIV et son cheval place Bellecour sous une boule à neige. Magique ! Cette année 2017, il place la très belle fontaine des Jacobins, récemment rénovée ainsi que la place éponyme, sous cloche transparente et la transforme en pendule.

Golden Hours, le titre de cette animation, en anglais of course, évoque des heures dorées, un temps merveilleux. Celui de l’eau des fontaines et du temps de l’enfance.

À inclure absolument dans votre périple, d’autant qu’il est sur votre chemin entre le Pac-Man de la place Antonin Poncet et l’animation toute proche de la place de la République.

Golden hours, fête des lumières Lyon, Place des Jacobins, Jacques Rival
Golden hours, Place des Jacobins, Jacques Rival

Encore un autre retour 10 ans après, le planant aquarium-cabine-téléphonique, rue du Président Carnot

L’intense poésie de la cabine téléphonique en aquarium sur les quais de Saône avait marqué les esprits en 2007 en provoquant un énorme attroupement pour l’apercevoir, sur la pointe des pieds !… Il est de retour en 2017. Sur une pelleteuse, cette fois. Dans le quartier Grolée. Merci à son créateur, Benedetto Bufalino. La poésie sera-t-elle à nouveau au rendez-vous ?

La pelleteuse aquarium — Benedetto Bufalino & Benoît Deseille
La pelleteuse aquarium — Benedetto Bufalino & Benoît Deseille

Bonne fête des lumières.

Visite guidée des traboules du Vieux Lyon ou de la Croix-Rousse : INFORMATIONS & RÉSERVATIONS

5 comments on “Programme fête des lumières 2017 : notre sélection et notre parcours conseillé en une soirée”

  1. dommage que les activités commencent à 20 heures, alors que la nuit est déjà tombée depuis 17 h 30, pourquoi ne pas débuter les illuminations à 18 heures comme cela était au paravent

  2. la basilique de Fourvière ne sera pas illuminée , quel dommage, c était notre coin préféré,cela va beaucoup manquer

  3. Bonjour Irène, Il n’y aura pas d’animation lumineuse au parc de la tête d’or. Ni à la basilique de Fourvière. La colline elle sera illuminée et mise en scène pour être vue des berges de Saône. Je vous souhaite une bellissima fête des lumières. Gilles, Lyon Visite

  4. Je pense que comme d’abitude ce sera super J’ai des amis italiens qui viendront je vais de suite leur transmettre ce mail .
    Deux « lacunes cependant  » En premiere fourviere , et puis je conmptais les emmener au parc de la tete d’or,aurais je la possibilité d’un aperçu ?Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *