Programme fête des lumières 2016 : notre parcours conseillé pour voir les principales animations en une soirée et notre sélection

2 commentaires. Donnez votre avis sur cette visite.

Voici notre PARCOURS CONSEILLÉ avec PLAN INTERACTIF et notre SÉLECTION DES MEILLEURES ANIMATIONS de la fête des lumières 2016, comme chaque année depuis 2008. Notre « parcours conseillé » vous permettra en une soirée de voir les principales animations. Si vous venez à partir du deuxième jour, le 9 décembre, inscrivez-vous pour être averti de la publication de notre classique page « NOS COUPS DE CŒUR » que nous publierons dans la journée du vendredi 9 après avoir vu « de visu » les animations.

Horaires : jeudi 8 au samedi 10 décembre de 20h à minuit

Visites guidées traboules Vieux Lyon et Croix-Rousse avec nos guides chaque jour : INFORMATIONS & RÉSERVATIONS

Transports en commun : infos sur page générale Fête des lumières.

Recevoir nos « Coups de Cœur 2016 » le vendredi 9 décembre :

Notre parcours conseillé

Les animations sont complètement nouvelles chaque année. Pour vous prédire les plus marquantes, nous nous basons sur les lieux marquants de Lyon où les créateurs peuvent donner toute leur mesure. Ainsi quesur les créateurs qui ont marqués les éditions précédentes. 

Un parcours faisable en une soirée. Vous pourrez ainsi voir les principales animations. Attention, cette année les animations ne durent que de 20h à minuit !

Voici le parcours que nous vous conseillons : vous pouvez l’agrandir (carré à droite) sur votre téléphone.

Étapes du parcours que nous vous conseillons

  • Place des Terreaux (entrée régulée par le sud de la place)
  • Place Sathonay
  • Gare Saint-Paul
  • Cathédrale Saint-Jean (entrée régulée par le dessus de la place)
  • Montée facultative au théâtre à Fourvière (nécessite une 2ième soirée)
  • Point de vue berges de la Saône sur la colline de Fourvière
  • Place Bellecour et Place Antonin Poncet
  • Théâtre des Célestins
  • Place des Jacobins
  • Place de la République
  • Rue de la République
  • Place de la Bourse
  • Hôtel de Ville
  • Place Louis Pradel

C’est une boucle. Vous pouvez bien sûr la prendre où vous voulez. Et dans le sens que vous voulez. Les points à ne vraiment pas rater sont place des Terreaux, cathédrale Saint-Jean, places Bellecour et Poncet, place et rue de la République.

Métro, tramway, bus, parking : voir infos sur page générale Fête des lumières.

CONSEIL n°1 : Place des Terreaux, Joseph Couturier : Sens dessus, dessous

Simulation de l'animation Place des Terreaux — Sens dessus, dessous, Joseph Couturier

Place des Terreaux — Sens dessus, dessous, Joseph Couturier (Simulation artistique de l’animation : toutes les photos de cette page sont des simulations artistiques puisque les animations ne seront visible en vrai qu’à partir du 8 décembre)

À  votre avis, pourquoi donc la place des Terreaux est-elle en général le clou de chaque fête des lumières ? Parce qu’elle offre un espace idéal de construction d’animations lumineuses sur l’immense façade du Musée des Beaux-Arts, parce qu’elle peut simultanément accueillir des milliers de personnes.

Joseph Couturier, qui a autour de l’univers de Jules Verne, conçu l’animation 2016 de la Place des Terreaux s’était en 2013 confronté à un challenge bien plus difficile : la place Bellecour, autrement plus vaste que Terreaux et dépourvue de toute façade de projection, avec son spectacle « Pierrot le feu ». Il avait réussi à créer un univers. Grâce à l’installation ex nihilo au centre de la place de plusieurs dispositifs qui se passaient la main dont le plus spectaculaire était une machinerie de feu d’artifices.

Nous faisons le pari que dans l’écrin plus régressif et minéral de la place des Terreaux, les audaces de Joseph Couturier paieront double, les plus belles réussites ici ont toujours été poétiques, comme en 2008, l’immense coffre à jouets de Benoît Quero. En utilisant des animations basées sur le feu, sur le non électrique, Joseph Couturier a démontré qu’il aime cette dimension non technologique, ce qui nous touche plus profondément, dans nos tréfonds reptiliens.

Rendez-vous jeudi 8 décembre à 20h, place des Terreaux, avec tout particulièrement les lecteurs de Jules Verne.

Conseils : l’entrée de la place des Terreaux est régulée, on rentre par un côté rue de la République en général, on sort par la rue Paul Chenavard. Les rues d’Algérie et Sainte-Marie des Terreaux sont accessibles dans les deux sens. L’accès pas la rue Romarin est complétement fermée.

CONSEIL n°2 : Place Sathonay, Jean-Luc Hervé / Les Orpailleurs de Lumière : Un piano sous la neige

Cette animation conçue par Jean-Luc Hervé mêlera musique et animation lumineuse. On se souvient avec une forte émotion du bal qui a eu lieu sur cette place en 2014 et des animations du cloître de l’Hôtel-Dieu. Jean-Luc Hervé a imaginé un immense piano dont jouera un musicien aux doigts de lumière muni de… 6 mains ! Il jouera des airs jazzy et de variété. Donc, on dansera place Sathonay ! A priori, l’une des animations les plus entrainantes de cette fête des lumières 2016.

Un piano sous la neige, place Sathonay, Jean-Luc Hervé, Les orpailleurs de lumière

Un piano sous la neige, place Sathonay, Jean-Luc Hervé, Les orpailleurs de lumière

CONSEIL n°3 : Gare Saint-Paul, Camille Gross & Leslie Epsztein, Voyage

Ce sera leur première fête des lumières. Camille Gross et Leslie Epszteinsont sont deux très jeunes artistes  passionnées de design. Elles vont utiliser la façade de la gare et en particulier son horloge pour nous faire voyager dans le temps. La place et la rue devant la gare sont idéaux pour regarder le spectacle et déambuler avec les enfants.

Gare Saint-Paul, Voyage par Camille Gross & Leslie Epsztein

Gare Saint-Paul, Voyage par Camille Gross & Leslie Epsztein

CONSEIL n°4 : Cathédrale Saint-Jean, Yann Nguema : Évolutions

Yann Nguema, groupe EZ3kiel

Yann Nguema, groupe EZ3kiel

Un musicien, Yann Nguema, membre du groupe de musique EZ3kiel, s’attaque cette année à la mise en lumière de la subbbblissime façade de la cathédrale Saint-Jean. Le dossier de presse annonce un mélange de poésie, de pierres et de futurisme. Dans tous les cas, chaque année, cette animation est de par le gigantisme, la beauté de la façade, ses huit siècles, sa grande rosace, les pavés besa muncho de la place, l’un des absolument incontournables de chaque fête des lumières de Lyon. Yann Nguema n’a pas peur.

Nous visons les 10.000 « J’aime » sur notre page Facebook pour élargir notre audience. Plus que 6.900 ! Si cette page vous est utile, aidez-nous : cliquez ci-dessous sur « J’aime cette page », un grand merci à vous :

.

CONSEIL n°5 (nécessite du temps) : Amphithéâtre gallo-romain de Fourvière, Direction de l’éclairage public de Lyon : Incandescens

En 2012, la Direction de l’Éclairage de Lyon était la créatrice de notre coup de cœur n°1, des poissons suspendus aux fameuses voûtes de Perrache, surnom que les lyonnais donnent à l’un des deux horribles tunnels passant sous l’horrible centre multimodal surnommé la « verrue » ou « le plat de spaghettis » voulu par le maire Louis Pradel, surnommé lui « Zizi béton » tant il bétonna Lyon. Le dispositif imaginé par la direction de l’éclairage était basique et peu coûteux pour le contribuable lyonnais : des baudruches et des projos de discothèque. Le résultat était d’une poésie saisissante, transformant cet hideux tunnel en lieu magique. Qu’en sera-t-il cette année 2016 d’un lieu à l’opposé de ce tunnel : l’amphithéâtre gallo-romain deux fois millénaire installé au flanc de la colline de Fourvière ? La direction de l’éclairage abandonne pour cette animation 2016 l’électricité pour revenir à la flamme.

Incandescens (simulation), amphithéâtre de Fourvière, réalisation Direction de l'éclairage

Incandescens (simulation), amphithéâtre de Fourvière, réalisation Direction de l’éclairage

Il y aura du feu à Fourvière. L’exemple a été donné au parc de la Tête d’Or en 2010 avec un magique mobile de feu et d’eau imaginé alors par la compagnie Carabosse. Nous gardions la nostalgie de ce feu si vivant, tressautant, animal, depuis lors. Nous nous précipiterons à Fourvière pour voir ce feu, dans ce lieu qui en connut bien d’autres voici quasi 2000 ans.

Attention : l’accès à l’amphithéâtre nécessite de grimper la colline, soit à pied depuis Saint-Jean, la montée est « sportive », soit en prenant le funiculaire à la station de métro Vieux Lyon.

Conseil : il risque de vous être nécessaire d’écarter cette animation si vous êtes à Lyon pour une seule soirée, elle nécessite une heure au minimum pour le trajet et la visiter.

CONSEIL n°6 : Colline de Fourvière depuis la rive gauche de la Saône, Philippe Cotten : Soleil

La traditionnelle et toujours magnifique mise en éclairage des monuments de la colline, cathédrale et palais de justice en bas, basilique en haut, nous rappellera l’hommage rendu ici l’an dernier aux victimes des attentats de Paris, survenus moins d’un mois auparavant. La fête avait été annulée et la seule animation maintenue était celle de la mise en lumière de la colline, durant laquelle ont été projeté sur les façades des quais les prénoms des 130 victimes.

Les prénoms des 130 victimes ont défilé sur les façades des quais en clôture de chaque projection de "Regards" de Daniel Kniffer. À 22 heures, les cloches de la cathédrale Saint-Jean ont sonné le glas. Parmi les 130, le prénom d'une Lyonnaise, Caroline.

Nous penserons à eux cette année, durant cette fête qui aura des allures de renouveau, d’affirmation de la vie ensemble, refusant la barbarie.

Une Lune montera cette année sur la colline au-dessus d’un palais de justice devenu temple solaire, imaginée par Philippe Cotten. Une voie lactée s’allumera, des oiseaux de nuit s’envoleront des jardins du Rosaire au flanc de la colline qui prie. Nous vous conseillons vivement cette animation, les dimensions spectaculaires du panorama, le recul offert par le poste d’observation au bord de la Saône en permet chaque année la réussite.

soleil_-_colline_de_fourviere-2016-philippe-cotten

Place Bellecour, Nathanaëlle Picot, Un songe forain

La grande roue de la place Bellecour sera utilisée pour des images de cirque fantastiques.

Conseil n°8 : Place Antonin Poncet, « Vols de nuit » par Thierry Chenavaud inspirés d’Antoine de Saint-Exupéry

Statue de Saint Exupéry et du Petit Prince, place Bellecour

Statue de Saint Exupéry et du Petit Prince, place Bellecour

Antoine de Saint-Exupéry est né à 200 mètres de la place Antonin Poncet le 29 juin 1900, de l’autre côté de la place Bellecour, rue Alphonse Fochier, rebaptisée en 2000 rue Antoine de Saint Exupéry pour le centenaire de sa naissance. Juste à côté a été érigée pour ce centenaire, une adorable jolie statue en l’honneur du célèbre aviateur de l’Aéropostale, compagnon de Mermoz et de Guillaumet, lequel lui déclara après sa légendaire survie dans la Cordillière des Andes, « Ce que j’ai fait, je te le jure, jamais aucune bête ne l’aurait fait », Saint-Exupéry auteur des chefs d’œuvre Courrier Sud, Vol de nuit, Terre des hommes.

Nous vous intimons chère lectrice, cher lecteur, de profiter de votre présence à Lyon pour la fête des lumières d’aller contempler cette statue. C’est une des plus jolies qui soit, rendons grâce à sa sculptrice, Christiane Guillaubey. Le célèbre poète, romancier, journaliste et aviateur est assis sur une haute stèle, son casque en cuir de pilote sur la tête, le Petit Prince derrière lui, tel que Saint-Ex l’a lui-même dessiné à New-York, durant la deuxième guerre mondiale, pour la première édition de ce qui deviendra une des œuvres de fiction la plus vendue et connue au monde. Difficile de ne pas être ému au pied de cette statue. Nous l’avons ajoutée sur notre Google map de la fête des lumières 2016 (la bulle orange avec l’avion). Allez-y ! on vous dit, et envoyez-nous une photo du Petit Prince et de Saint-Ex sur notre page Facebook.

Thierry Chenavaud nous a laissé un grand souvenir lors de la fête des lumières 2008. Il avait imaginé un spectacle absolument magique autour de l’histoire du théâtre, sur la façade du théâtre des Célestins. Nous attendons avec impatience celui dont il a rêvé pour la fête des lumières 2016 autour de Saint-Exupéry. Une citation de son roman Vol de nuit, titre au pluriel près du spectacle de Thierry Chenavaud :

J’ai toujours, devant les yeux, l’image de ma première nuit de vol en Argentine, une nuit sombre où scintillaient seules, comme des étoiles, les rares lumières éparses dans la plaine.
Chacune signalait, dans cet océan de ténèbres, le miracle d’une conscience. Dans ce foyer, on lisait, on réfléchissait, on poursuivait des confidences. (..)là on aimait. jusqu’au plus discrets, celui du poète, de l’instituteur, du charpentier. Mais parmi ces étoiles vivantes, combien de fenêtres fermées, combien d’étoiles éteintes, combien d’hommes endormis…

Volons ensemble sous les étoiles au-dessus de la pampa avec Saint-Ex, le petit prince et Thierry Chenavaud dans la réplique de son célèbre Simoun rouge et blanc.

Vols de nuit, place Antonin Poncet, l'avion de Saint-Exupéry, animation de Thierry Chenavaud pour la fête des lumières 2016 (simulation)

CONSEIL n°9 : Place des Célestins, Franck Pelletier, Coups de cœur

Franck Pelletier a imaginé un énorme cœur lumineux dont les battements seront la conjugaison de ceux de couples volontaires. Il avait produit la belle marguerite de la place Pradel en 2013, déjà une histoire d’amour !

CONSEIL n°10 : Place des Jacobins, Patrice Warrener, Fontaine d’étoiles

L’une des animations potentiellement les plus prometteuses de 2016. Patrice Warrener a réalisé de merveilleuses animations à Lyon, par exemple la colorisation de la cathédrale en 2008.Et aussi parce que la fontaine des Jacobins au centre de la place depuis qu’elle est restaurée favorise des scénarisations hardies ou spectaculaires.

Des tableaux multicolores viendront mapper la fontaine et ses quatre sculptures. La façon de Patrice Warrener est en général à la fois d’un classique poussé à la perfection et de l’utilisation poussée de la pierre des monuments servant à ses projections. La fontaine devrait donc être magnifiée.

Conseil n°11 : Place et rue de la République, Les lanternes de Zigong

Déjà magnifique en 2014 avec des portiques lumineux, la rue de la République promet encore cette année d’être somptueuse avec ces décorations lumineuses d’inspiration chinoise. Le visuel du dossier de presse est carrément extrêmement prometteur pour la sorte de bestiaire chinois qui sera installé place de la République. À  ne pas rater. Munissez-vous de vos appareils photo.

Place dela République, Les lanternes de Zigong

Place de la République, Les lanternes de Zigong

Vous désirez visiter les traboules du Vieux Lyon ou de Croix-Rousse ?

    Chaque matin du 8 au 11 de 9h30 à 11h30. RDV à 9h15 au chevet de l’église Saint-Georges. Départ à 9h30.
    Après midi 14h30 à 16h30 RDV à 14h15 place de la Croix-Rousse à côté du kiosque à journaux. Départ à 14h30.

Bonne fête des lumières 2016

 

 



2 Avis et commentaires sur cette visite :

  1. Déc
    30
    8:20
    Gerard GEORGET

    Excellent !
    Bonnes fêtes de fin d’année
    Cordialement

  2. Nov
    30
    11:44
    Records du monde

    C’est en effet un très beau programme proposé pour cette fête des lumières 2016 qui promet d’être magique !

Laissez un avis ou un commentaire