Fête des lumières 2011 – Nos coups de coeurs

15 commentaires. Donnez votre avis sur cette visite.

Voici les animations 2011 que nous avons aimées et que nous vous recommandons.

Subjectifs bien sûr ces coups de coeur… mais le sondage en cours permettra d’avoir plein d’avis différents. A vous de choisir.

Coup de coeur n°1 – les robots de la place de la République, une grande créativité

Key Frames Groupe LAPS - Fête des lumières Lyon, Place de la République

Key Frames Groupe LAPS - Fête des lumières Lyon, Place de la République

Des références à la danse, au sport, au manga, au cinéma, une musique inspirée, une utilisation rusée de l’espace ouvert de la fontaine, un renouvellement d’un vieux design seventies (les silhouettes bâton), un recyclage décalé des tubes néons, la narration d’une histoire (un danseur et un sportif qui chutent mais qui réessaient encore jusqu’à réussir)… que dire d’autre de cette animation bluffante de créativité ?…

… dire quelque chose qui fait très chaud au coeur : ce sentiment enthousiasmant de se sentir réunis, d’être ensemble. Cela vient de notre disposition en tant que spectateurs AUTOUR de l’animation et non « FACE À » elle…

Vous l’avez compris, c’est notre préférée.

Key Frames : Thomas Veyssière / Groupe LAPS - Fête des lumières Lyon, Place de la République

Key Frames : Thomas Veyssière / Groupe LAPS - Fête des lumières Lyon, Place de la République

Coup de coeur °2 : Cathédrale Saint-Jean, dentelle et délicatesse

Fête des lumières Lyon - Cathédrale Saint-Jean mise en lumière par Daniel Knipper

Fête des lumières Lyon - Cathédrale Saint-Jean mise en lumière par Daniel Knipper

Pas d’effets bestiaux pour nous épater, Daniel Knipper, utilise la technologie et les images avec parcimonie. Ce qui du coup laisse toute la place à la cathédrale Saint-Jean et à sa façade tout juste rénovée. La rosace en ressort infiniment entrelacée, tissée d’une dentelle de pierre. Le statuaire lui aussi est révélé. Entendu parmi les spectateurs cette réflexion « Oh, je ne jamais vu cette statue. »

Emouvant, profondément émouvant, ce spectacle va chercher loin en chacun de nous. Alors que nous nous posons des questions sur l’avenir, cette façade de pierre magnifiée par la lumière nous raconte le talent des hommes, leur patience et leur croyance dans la beauté. Que l’on soit mécréant, croyant ou sacripan !

Coup de coeur n°3 – Flipper au Théâtre des Célestins, ludique, interactif, participatif

Fête des lumières Lyon - CT Light – Carol Martin & Thibaut Berbézier - Un spectateur joue avec le flipper géant sur la façade du théâtre des Célestins

Fête des lumières Lyon - CT Light – Carol Martin & Thibaut Berbézier - Un spectateur joue avec le flipper géant sur la façade du théâtre des Célestins

Moins « joli » que les autres années mais beaucoup plus ludique. Le principe : la façade du théâtre est transformée en flipper et des spectateurs peuvent jouer. Et ça marche ! Le public fait des « oh ! » et des « ah ! » à chaque fois que le joueur réussit à relancer la boule ou la rate… dans ce cas, il laisse la place à un autre. Ceux qui restent en piste longtemps sont acclamés.

Fête des lumières Lyon - CT Light – Carol Martin & Thibaut Berbézier - Flipper géant sur la façade du théâtre des Célestins

Fête des lumières Lyon - CT Light – Carol Martin & Thibaut Berbézier - Flipper géant sur la façade du théâtre des Célestins

Coups de coeur n°4 – Projets étudiants franco-allemands rues Grôlée et Président Carnot

C’est l’outsider. Non prévu dans les circuits et le dossier de presse. Des boutiques de la rue Grôlée (avant travaux ?) investies par des projets étudiants franco-allemands entre l’IAE de Lyon et la TU Berlin avec le Théâtre des Asphodèles (voir leur site http://www.plateforme-plattform.org/ ).

Fête des lumières Lyon - Projets franco-allemands IAE Lyon TU Berlin et Théâtre des Asphodèles

Fête des lumières Lyon - Projets franco-allemands IAE Lyon TU Berlin et Théâtre des Asphodèles

Fête des lumières Lyon - Distributeur de miracles - 6, rue Président Carnot

Fête des lumières Lyon - Distributeur de miracles - 6, rue Président Carnot

Au 6 rue président Carnot, la boutique a été transformée en espace animé avec des vieux rétroprojecteurs, ventilateurs, mobilier de bureau. Et tout ça se colore, bouge, en fonction des choix des spectateurs sur des interrupteurs placés dehors. C’est du bricolage, mais du bricolage à la Kusturica.

Fête des lumières Lyon - projets franco-allemands - Tabac - 5, rue Grôlée

Fête des lumières Lyon - projets franco-allemands - Tabac - 5, rue Grôlée

Des vers des sables sortis de Dune vivent de façon autonome à l’intérieur de l’ancien tabac au 5 rue Grôlée. C’est spectaculaire, très photogénique, déroutant… et poétique.

Fête des lumières Lyon - projets franco-allemands - Scène de crime - 10, rue Président Carnot

Fête des lumières Lyon - projets franco-allemands - Scène de crime - 10, rue Président Carnot

Plus loin, au 10 rue Président Carnot, dans une autre vitrine, une mise en scène d’un meurtre qui aurait eu lieu ici. Bris de vitre. Silhouette à la craie. Lumières glauques et crues.

Plusieurs autres coups de coeur…

La classement a ses limites… Plein d’autres animations de la fête sont remarquables. En voici quelques unes qui possèdent cette touche magique capable de vous « scotcher » un (très) bon moment.

Fête des lumières Lyon - Montée de la Grande-Côte - Spectacle pour petits et pour grands

Fête des lumières Lyon - Montée de la Grande-Côte - Spectacle pour petits et pour grands

Un magicien apparaît sur un mur à la fin de chaque séquence. Les enfants parient sur la couleur du prochain acte. Bleu ? Vert ? Blanc ? Evidemment au dernier, toutes les couleurs sont présentes. Le spectacle est tout simple, à base de guirlandes au mètre, mais sa magie fonctionne. Une histoire de magie. Des formes en dessins d’enfants. Le décor du jardin de la Grande-Côte. Cet escalier qui monte au milieu de ce jardin vers le plateau de la Croix-Rousse. Pureté. Zéro chichi. Sobriété. Espace. La magie fonctionne. Qu’on soit enfant ou autre chose qu’enfant… non mais !

Fête des lumières Lyon - Gros Caillou - "Le songe de la flamme"

Fête des lumières Lyon - Gros Caillou - "Le songe de la flamme"

Des flammes gigantesques. On est pas dans l’éclairage écolo à base de leds. Ni dans l’interactivité avec des tables de mixage interactives. Ici ça crame, ça brûle, ça souffle, ça roussit, ça lance-flamme. L’effet est spectaculaire entre cracheurs de flammes et becs Bunsen monstrueux. Une tour dans laquelle circule un homme et autour des flammes qui flambent d’un coup  avec à chaque fois le bruit de gorge que le diable faisait au fond de l’enfer quand on croyait encore à dieu et à diable. C’est à côté du Gros Caillou, des forces telluriques, au-dessus du Rhône et de Lyon.

Fête des lumières, Parc de la tête d'or

Fête des lumières, Parc de la tête d'or

Et pour finir, voici cette merveilleuse histoire contée au Parc de la Tête d’Or. Une histoire d’elfes, de dragons… Les sculptures sont magnifiques, comme nous l’avions constaté en photographiant les préparatifs de la fête des lumières. Ces sculptures sont belles le jour et la nuit.

Une dizaine de stations avec ces statues. Une voix off qui narre une histoire qui démarre avec le mythe du Parc de la Tête d’Or (un crâne d’or serait enterré quelque part dans le Parc). Tout ceci se passe dans la nuit du parc. L’ambiance est à la fois proche et lointaine. Sans doute l’expérience la plus nocturne de la fête.


Notre sondage : et vous, qu’avez-vous aimé ?

SONDAGE : "Qu'avez-vous aimé pour cette fête des lumières 2011 ? Que souhaiteriez-vous pour 2012 ? (autant de réponses que vous voulez)"

  • Flipper, théâtre des Célestins (14%, 72 Votes)
  • Ballons Place Bellecour (12%, 65 Votes)
  • Robots ou "Key frames", place de la République (11%, 60 Votes)
  • Place des Terreaux (11%, 59 Votes)
  • Cathédrale Saint-Jean (11%, 58 Votes)
  • Elephants ou "Elephantastic" – Passage Ménestrier ou du Collège (9%, 48 Votes)
  • Passerelle du Palais de Justice (4%, 22 Votes)
  • Montée de la Grande Côte (4%, 21 Votes)
  • Chevet de l’église Saint-Georges et lycée Saint-Just (3%, 18 Votes)
  • Gare Saint-Paul : vous à la table de mixage tactile (3%, 15 Votes)
  • Mythe du Parc de la Tête d’Or (3%, 14 Votes)
  • Les yeux ou "Regard félin", Place Louis Pradel (2%, 12 Votes)
  • Bourrasque – Cour de l’Hôtel de ville (2%, 12 Votes)
  • Place Moncey : "Vous êtes ici et ailleurs" (2%, 12 Votes)
  • Totems chasseurs d’ombre, Berges du Rhône (2%, 9 Votes)
  • Hôtel Dieu : "Coudecouleur" dans le Cloître (2%, 9 Votes)
  • Amphithéâtre des Trois Gaules (1%, 6 Votes)
  • Algues, gradins de la Guillotière (1%, 5 Votes)
  • Le jardin des ombres, Jardin d’Ivry (1%, 4 Votes)
  • Pac-Man géant place Saint Anne derrière la Part Dieu (1%, 4 Votes)
  • Plumes, parapluies et braséros place Ampère (0%, 2 Votes)
  • Même pas peur, Cour des Voraces (0%, 2 Votes)
  • Cubes de lumière sur le toit de l’hôpital Saint-Luc Saint-Joseph (0%, 2 Votes)

Total Voters: 307

Loading ... Loading ...


15 Avis et commentaires sur cette visite :

  1. Déc
    19
    11:28
    Lyon-visite

    @Bruyas : Oui, c’est à Lyon 😉 on bat notre coulpe car on n’a pas pu aller les voir. Comment était-ce ? Avez-vous des photos ? On bloque pour 2012 ?

  2. Déc
    19
    11:17
    bruyas

    ben et le 8° arrondissemet,la place ambroise courtois,l’institut lumière,c’est pas à lyon?
    c’est pas dans le programme officiel?
    ils étaient tout de meme 15000 comme l’année passée à assister
    à DEAMBULLES
    CHRISTOPHE

  3. Déc
    12
    12:16
    Gwynplaine

    Bonjour Coupé, si je puis me permettre de vous répondre avant l’admin de ce site (avec lequel je n’ai aucun lien et que je n’ai d’ailleurs jamais rencontré), votre commentaire (ainsi que celui d’autres sur ce site, par exemple gégé dans l’article consacré à l’itinéraire principal) m’amène à penser qu’il y a un décalage entre ce qu’est devenu la Fête et la façon dont elle est plus ou moins vendue ou perçue en dehors de Lyon.

    J’entends par là qu’il faut pas s’attendre à des illuminations féériques (même si la période s’y prète). Personnellement, j’y vois une mise en valeur, ou une réappropriation de l’espace urbain lyonnais, de manière tour à tour poétique ou artistique. Il y a grosso modo 1) des grosses scénographies (visiblement moins cette année, désolé pour vous!) 2) des installations d’artistes « expérimentales » plus intimes 3) mais aussi des installations vraiment intimes mettant en valeur un quartier (avec défilé, vin chaud…)
    Personnellement, j’aime cette variété qui font que normalement, il y en a pour tous les gouts. J’aime surtout cette sorte de parcours ludique à travers la ville que la Fête crée.

    C’est là à mon avis que se situe le problème de différence d’attente. J’ai découvert la FdL alors que j’habitais Lyon, j’ai donc apprécié cette redécouverte de la ville. Alors que vous êtes venus de loin, que vous vous attendiez à une fête spectaculaire – à en avoir « pour vos efforts », vous avez été déçus et je vous comprend.
    Je ne dis pas qu’il faut être Lyonnais pour apprécier la Fête; je pense juste qu’elle est peut-être victime de son succès (beaucoup [trop?] de monde), et qu’elle est peut-être parfois vendue pour ce qu’elle n’est pas. On est plus proche d’une manif du style des « nuits blanches » que d’un marché de Noël ou encore des Champs-Elysées en décembre. Si vous êtes sensibles à la « poésie urbaine », il y aura toujours des animations de la FdL qui vous plairont.

    Du reste, j’aime bien les prises de risque que représentent les installations « bricolées » ou expérimentales – pas toutes, je vous rassure. Il y a évidemment des ratages, des trucs prétentieux voire affreux. Mais vu le nombre d’éditions, il faut bien se renouveler, prendre des risques, faire preuve de créativité. Personnellement, mes gouts ont évolué avec le temps: j’ai d’abord été attiré par les grosses scénographies (du temps où le spectacle des Terreaux pouvait durer 1/2 heure et que ce n’était pas trop la cohue); maintenant je suis plus touché par les les manifs de quartier ou les expérimentations étudiantes. Enfin, je pense qu’une édition réussie fait le bon équilibre entre les 2.

    Ceci dit, cela fait 3 ans que je n’y suis pas allé. Peut-être que depuis, le « niveau » a vraiment « baissé », et que la foule est désormais trop importante. Je vous dirai mon sentiment l’an prochain! (Au fait, on ne sait toujours pas les dates de la prochaine édition?)

    Amicalement,

  4. Déc
    11
    6:10
    Coupé

    bonjour
    venus de Bretagne et de Touraine avec des amis pour la première fois à la fête de la lumière , nous avons été terriblement décu pas par la ville elle-même qui est très belle mais par les illuminations qui sont ou du bricolage amateur ou des amimations techno élitistes
    nous pensions que les commerçants lyonnais et les particuliers en général participaient activement, mais il n’en est rien , beaucoup de rues importantes désespérèment tristes, des amimations ponctuelles trop dispersées et quand on parle d’interactivité , je me demande pour qui , vu la foule. la bourrasque dans l’hotel de ville manque de souffle , les yeux manquent d’éclat, les ballons d’envol
    une bonne surprise , sans doute parce qu’on n’espérait plus rien, la montée de la grande cote vers la croix rousse
    désolé, mais vous ne m’y prendrez plus

  5. Déc
    10
    11:53
    Lyon-visite

    Sylviane, cette année la fête est moins spectaculaire et plus créative et humaine. C’est un cru assez enthousiasmant oui, je partage votre bonheur.

  6. Déc
    10
    11:28
    sylviane

    pour la première fois que je voyais la fêtes des lumières j ai été bleufée par la beauté du spectable il est vrai que en une seule soirée je n ai pas peu faire tout j ai concentré ma soirée sur le vieux lyon et la place des terreaux la place de république les berges à proximité mais tout ce que j ai vu est magnifique plein d originalité convivial bien organisé meme les services de sécurité les lyonnais sont des gens supers agréables tjs pret à renseigner en conclusion 2 jours passer à lyon super à refaire

  7. Déc
    10
    10:26
    Lyon-visite

    Merci Gwynplaine.
    J’ai tout revu (sauf les berges et le parc, ce sera pour ce soir) hier soir avec d’autres personnes.
    Cette année les « grosses » animations sont moins grosses, plus sobres (Saint Jean) et plus interactives : Célestins, République.
    Et il y a plus de créativité en presqu’île. Les robots sont vraiment enthousiasmants et signent un renouveau, l’ouverture vers de nouvelles animations, plus ludiques moins spectaculaires.
    Comme celle qu’il y a Gare Saint Paul basée sur une table tactile où interviennent les spectateurs.
    Les installations de la rue Grôlée sont excitante. Je vais développer ça dans la journée avec de nouvelles photos.
    L’animation des Terreaux démarre bien mais laisse un goût d’inachevé, il n’y a pas de narration, seulement quelques pistes explorées. Vraiment dommage.
    Rendez-vous pour les berges et le parc.

  8. Déc
    10
    12:26
    Gwynplaine

    Bonjour,

    Mis à part la « traditionnelle » mise en lumière de la Cathédrale St-Jean, j’ai l’impression que vos coups de cœur concernent plutôt des œuvres relativement intimes, moins « grand spectacle »(genre Place des Terraux ou Bellecour, ou encore sur les Berges du Rhône)… ai-je visé juste? Ou est-ce que c’est tout simplement que vous n’avez pas encore eu le temps de tout voir? 😉
    Je dis ça parce que de mes expériences précédentes, j’ai souvent eu l’impression que quand il arrivait que les animations « grand public » soient quelque moins réussies que d’habitude, celles plus expérimentales ou plus intimistes relevaient le niveau (et vice-versa). Du coup je me demandais « de quel côté » se situaient vos préférences cette année.

    Cela fait 3 ans que je rate la Fête des Lumières, moi qui partait en « pèlerinage » sans interruption depuis 2003. Je suis avec attention votre site, histoire de la vivre un peu par procuration. J’espère que cette année les coups de griffe des (inévitables) grincheux ne noieront pas trop les coups de cœur des autres – afin que je puisse avoir un compte-rendu équilibré de cette édition (sans complaisance excessive, mais sans acrimonie exagérée).

    Bonne fête des lumières à tous et mercie encore pour votre site!

  9. Déc
    9
    11:28
    Lyon-visite

    1000 pardons Dame Odile, c’est corrigé.
    C’est effectivement impardonnable, d’autant plus qu’hier soir nous y sommes passés en début de soirée.
    C’est en direction des enfants, n’est-ce pas?

  10. Déc
    9
    8:41
    BUFFIERE Odile

    Impardonnables !!!!!!!
    Vous avez oublié La Montée de La Grande Côte…
    Alors que pour un 1er petit tour de la fête Hier Jeudi
    c’est ce que l’on a trouvé de plus chouette .
    Possible de réparer l’oubli ?

  11. Déc
    9
    8:15
    Colombani

    J ai compte,il n y a pas 69 robots place de la République
    Ce n es pas grave belle animation
    Merci

  12. Déc
    9
    6:50
    Lyon-visite

    C’est vrai, ça fait du bien à cette immense place.
    De belles photos à faire avec Fourvière ou la grande roue en arrière-plans.
    Il y en a en ligne ici dans préparatifs. J’en mettrai d’autres.

  13. Déc
    9
    5:34
    xavier

    Oui, ce sont des couleurs assez « éclatante ». Après, c’est sûr que c’est assez statique, par rapport aux autres animations qui font partie de vos coups de coeur.

    Mais en dehors de toutes considérations philosophiques que veulent transmettre les auteurs (je ne suis pas très « art »), je trouve que ces ballons illuminent très bien la place Bellecour, sur fond de nuages gris/blancs.

  14. Déc
    9
    5:16
    Lyon-visite

    Exact ! Merci, les ballons sont maintenant dans le sondage. Merci Xavier.
    Vous les avez aimés ?
    On les voit depuis les pentes de la Croix-Rousse.

  15. Déc
    9
    4:29
    xavier

    Il manque les ballons de la place Bellecour, dans la liste. Non ?

Laissez un avis ou un commentaire