Fête des lumières 2016, nos coups de cœur, « When a man loves a woman »

C’est place Sathonay et place des Célestins que cette joie est la plus partagée en musique, sur des airs de fête et d’amour. Cette fête est plus modeste que les fêtes de la première moitié des années 2010, quand LA fête des lumières était devenue gigantesque, couvrant toute la ville et rassemblant 4 millions de visiteurs.

Nous avons adoré quelques animations, pas forcément les plus spectaculaires. Voici, comme chaque année depuis 2008, nos coups de cœur.

Pour visiter la fête, utilisez : Notre itinéraire conseillé + programme Nos informations pratiques.

Coup de cœur n°1 — Un piano sous la neige / Place Sathonay

La neige trace des volutes dans le ciel. Les notes de musique dans les cœurs. Un père fait tourner sa petite ville. Des enfants lèvent les yeux vers le robot guirlande au clavier du piano à queue. Tel Napoléon Bonaparte sur les hauteurs d’Austerlitz, le sergent Blandan observe de son piédestal de pierre sa place Sathonay, une des plus jolies de Lyon, ravie, allègre, réjouie, folâtre, dansante.

Fête des lumières 2016, Un piano sous la neige, création Jean-Luc Hervé
Fête des lumières 2016, Un piano sous la neige, création Jean-Luc Hervé

 

C’est une création de Jean-Luc Hervé, Les Orpailleurs de lumière.


Nous visons les 10.000 « J’aime » sur notre page Facebook pour élargir notre audience. Plus que 6.800 ! Si cette page vous est utile, aidez-nous : cliquez ci-dessous sur « J’aime cette page », un grand merci à vous :

Coup de cœur n°2 — Évolutions / Cathédrale Saint-Jean

Un dialogue sans parole entre l’infini et notre courte présence sur cette terre. Calme, profond, sacré, tournoiement des ères, solitude… Oui, nous sommes seuls dans l’univers… nous allons mourir au milieu de la beauté de pierre de Bach et des façades millénaires des cathédrales. Oui, cette composition lumineuse nous dit que nous sommes de passage et que ces façades de pierre nous regardent dans les siècles. La création de Yann Nguema est une chorégraphie, elle ne peut se dire avec des mots, à la fois abstraite et sensible. Chacun la ressentira, dans ce face à face millénaire comme une sonate de violoncelle, une prière ou un élan.

Évolutions, création de Yann Nguema, Cathédrale Saint-Jean, Fête des lumières 2016

 

.
Evolutions, Yan Nguema, Fête des lumières 2016, photo Lyon-visite.info

.

Coup de cœur n°3 — Vols de nuit / Place Antonin Poncet

Ne ratez pas la place Antonin Poncet, cachée derrière la grande roue de Bellecour.

Thierry Chenavaud a eu une très belle idée : vidéo-projeter sur la carlingue et les ailes de la réplique du célèbre Simoun rouge et blanc d’Antoine de Saint-Exupéry. Les images qui enveloppent l’avion sont des évocations puissantes de l’univers du pilote, écrivain et poète, né en 1900 juste à côté, place Bellecour : le ciel étoilé de ses vols de nuit, des motifs évoquant l’Afrique du nord, les timbres oblitérés et des lettres transportées par l’Aéropostale et bien sûr des cartes géographiques. Un voyage magique.

Fête des lumières 2016, place Antonin Poncet, Vols de nuit, création Thierry Chenavaud inspiré de Antoine de Saint-Exupéry
Fête des lumières 2016, place Antonin Poncet, Vols de nuit, création Thierry Chenavaud inspiré de Antoine de Saint-Exupéry

Coup de cœur n°4 — Les lanternes de Zigong / Place et rue de la République

L’animation la plus photographiée de la fête 2016. Et pour cause, elle est totalement statique et hyper lumineuse et colorée. Impossible de rater la photo ! Quelle imagination ! Quel univers !  Des dizaines de poissons chevauchés par des enfants et de mignons personnages ludiques. Un gigantesque dragon. Magnifique.

Place et rue de la République, Les lanternes de Zigong - Fête des lumières de Lyon 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Ne ratez pas non plus les lanternes en remontant la rue de la République.

Coup de cœur n°5 — Coups de cœur / Théâtre des Célestins

Simple, juste un cœur… et sur la façade du théâtre trois afficheurs donnant la fréquence cardiaque combinée de couples volontaires… sous les applaudissements de leurs fans. Sans oublier d’increvables tubes, Dalida, Gainsbourg, Polnareff, Percy Sledga… When a a man loves a woman… L’animation créée par Franck Pelletier est aussi le prétexte de nombreux selfies de couples. Si vous êtes amoureux, RDV aux Célestins.

Coups de cœur, théâtre des Célestins, fête des lumières 2016

 

 

 

.

D’autres images « coups de cœur » de la fête des lumières 2016 à Lyon

Cathédrale (chevet) et Fourvière vues depuis l'autre rive de la Saône, côté presqu'île — Fête des lumières 2016, Lyon

 

 

 

Colline de Fourvière vue de la rive gauche de la Saône

Bétonnière à facettes, création Benedetto Bufalino, fête des lumières Lyon 2016

Sur une musique de boîte, la « Bétonnière à facettes », création de Benedetto Bufalino, Quartier Grolée (à droite de la rue de la République en allant de Bellecour à Terreaux, juste avant la Chambre de commerce).

.

Fontaine d'étoiles, Patrice Warrener — Place des Jacobins, Fête des lumières 2016 - Photo Lyon-visite.info

Fontaine d’étoiles, création de Patrice Warrener — Place des Jacobins

.

Place des Terreaux, "Sens dessus dessous" création de Joseph Couturier, fête des lumières 2016, photo de Lyon Visite

.

Place des Terreaux — « Sens dessus dessous », création de Joseph Couturier.

.

Rendez-vous pour la fête des lumières 2017

 

2 comments on “Fête des lumières 2016, nos coups de cœur, « When a man loves a woman »”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *