Fête des Lumières 2012 : principales animations + itinéraire de visite

Fête des lumières 2013, cliquez par ici….

 

Itinéraire et conseils 2012 :

Vous pouvez le faire dans un sens ou dans l’autre, nous préconisons toutefois le sens 1.

1/ Sens Cathédrale Saint-Jean vers Terreaux et quai Sarrail :

Arrivée : Métro Ligne D sortie Vieux Lyon — Avantages : vous arrivez sans détour sur la place des Terreaux (clou de la fête.

2/ Sens quai Sarrail et Terreaux vers Cathédrale Saint-Jean :

Arrivée : Métro Ligne A sortie Foch — Inconvénients : dans ce sens l’accès à la place des Terreaux est complexe.

Afficher Fête des Lumières Lyon 2012 sur une carte plus grande

1/ Cathédrale Saint-Jean par Damien Fontaine

Fête des lumières Lyon 2012 - Vue d'artiste des illuminations de la cathédrale Saint Jean
« Les Chrysalides de Saint-Jean » /  Damien Fontaine  © Fête des Lumières 2012

Point fort presque chaque année de la fête, la cathédrale est encore cette année à inclure absolument dans votre trajet. Damien Fontaine l’avait illuminée en 2009. Il recommence. Venez avec vos yeux grands ouverts. La place Saint-Jean est grande. En levant la tête vers l’immense rosace et les gargouilles imaginez l’histoire de cet endroit depuis plus de dix siècles. L’époque riche d’Henri IV et François 1er, les heures sombres des guerres de religion, les grandes foires médiévales. Tous ces siècles.

Traversez la Saône par le pont Bonaparte (la passerelle du Palais de Justice est fermée pour cause d’affluence).

2/ Mise en lumière de la colline de Fourvière par Daniel Knipper

Spectacle à voir depuis la rive gauche de la Saône un hot-dog ou une gaufre à la main.

C’est une gageure tentante de mettre en lumière la colline qui prie (le nom donné par Michelet à cette colline de Fourvière en opposition à la colline qui travaille pour Croix-Rousse). Une gageure pas toujours très convaincante. Mais cette année c’est Daniel Knipper qui s’y colle, il nous avait emballé l’an dernier avec son illumination très sobre de la cathédrale Saint-Jean. Daniel Knipper projettera sur la colline des dessins inspirés de Modrian, Picasso, Miro. Il focalisera ces projections sur la basilique tout en haut, sur le palais de justice et le chevet de la cathédrale tout en bas.

Le visuel dont un extrait (un peu compressé !) est donné ci-dessous est très alléchant.

Fete  des lumieres lyon 2012 Daniel Knipper
Et Si ? – Daniel Knipper © Fête des Lumières 2012

Vous pouvez ensuite vous dirigez vers la place des Célestins.

Crochet éventuel si vous avez le temps par la place Bellecour pour… pédaler en simultané dans une course immobile à 30 personnes et jouer sur l’éclairage de la statue de Louis XIV.

3/ Théâtre des Célestins peint  par Laurent Langlois

En 2001, il peint la façade des Célestins en noir et blanc. En 2012, en couleur. C’est un artiste peintre, à l’origine. La façade sera son châssis et sa toile. Les vidéoprojecteurs ses pinceaux, brosses, spatules. L’animation des Célestins est chaque année une des plus magiques de la fête. Cela pourrait bien encore être le cas cette année.

Direction la place de la République par la rue Jean Fabre et la rue Childebert, c’est à côté.

4/ Place de la République

Fête des lumières Lyon 2012 - drago de Fabrice Cahoreau
« Le Roi des dragons » / Bibi © Fête des Lumières 2012

Tagada, Tagada, voici le retour de Bibi, surnom de Fabrice Cahoreau, qui nous avait littéralement enchanté en 2008 avec ses mobiles de poissons place des Jacobins. Cette année, il installe un immense dragon dans la fontaine de la place de la République. Composé de leds, il va vibrer et cracher lumière et fumée. Même si la vue d’artiste ci-contre est bien sommaire, on parie sur lui comme l’une des vedettes de cette fête des lumières 2012.

Direction l’Hôtel-Dieu par la rue Bellecordière qui démarre au sud-est de la place de la République.

5/ Hôtel-Dieu, Alain Benini

À Lyon-visite, Alain Benini est notre préféré depuis des années. Il sait raconter des histoires d’amour et de vie avec des bouts de musiques, deux trois lampions, une vieille Fiat 500 ou des draps qui sèchent dans la cour de l’Hôtel-Dieu. Des objets sur lesquels s’est déposée en chacun de nous une nostalgie sucrée salée. Dans ses créations — car on entre toujours dans ses animations, ce ne sont pas des projections — les spectateurs dansent souvent spontanément.

Cette année, Alain Benini utilisera comme objet fixateurs de nos émotions des milliers de lettres d’amour, d’encouragement, d’ordonnances, de faire-part…

On sort de l’Hôtel-Dieu, on reprend à gauche puis on remonte par la rue de la République jusqu’à la Place de la Bourse.

6/ Marionnettes en déambulation dans le centre ville

Fete des lumieres lyon 2012 - Sarabande des animaux
« La Sarabande des animaux magnifiques » L’Atelier de l’Evènement ©Fête des lumières 2012

Vous connaissez la chanson de Christophe :

Moi je construis des marionnettes

Avec de la ficelle et du papier

Elles sont jolies les mignonnettes

Je vais, je vais vous les présenter

Six marionnettes géantes, chatoyantes, conçues par un collectif formé de Massimo Schuster, David Bartex, Daniel Saint Léger et Jeff Havart, et mises en mouvement par une centaine de bénévoles lyonnais paraderont chaque soir dans la fête. Le tigre Bengali, la vache Mala, le singe Langur, l’éléphant Hindi, le paon Pavo et le cobra Naja formeront « La Sarabande des Animaux magnifiques ».

7/ Place de la Bourse (et Passage Thiaffait), « Corazón » d’Agatha Ruiz de la Prada

Fête des lumières - Vue d'artiste de Corazon, d'Agatha Ruiz de la Prada
« Corazon » / Agatha Ruiz de la Prada ©Fête des lumières 2012

Agatha Ruiz de la Prada est une styliste espagnole, elle s’essaie pour la première fois à la création lumineuse. Elle met en place un immense cœur en 3D au-dessus de la place de la Bourse et une déclinaison de ce cœur village de la mode, Passage Thiaffait, dans le lieu où elle est déjà intervenue plusieurs fois comme styliste.

La participation à la fête des lumières de créateurs comme Agatha Ruiz de la Prada ou Lorenzo Mattotti (quai Sarrail) est une innovation très excitante de cette année.

On monte maintenant vers la Place des Terreaux soit par la rue de la République, soit par la rue du Président Henriot, selon laquelle des deux il sera possible d’entrer sur la place (information non connue à la date de rédaction). Se renseigner avant d’arriver à la place pour éviter d’avoir à faire le tour.

8/ Place des Terreaux, “Highlights” par Skertzò

Infos pratiques : Attention, l’entrée de cette illumination est régulé par les CRS environ toutes les dix minutes. On ressort par l’autre côté. Aux heures de pointe, particulièrement samedi soir la foule peut être extrêmement dense. Nous vous conseillons de venir en début ou fin de soirée.

Ce sera un jeu de jeux de lumières sur les trois immenses façades de la place émaillé de références historiques et de sourires. A priori rien de plus original que les autres années. La réussite dépendra donc du talent de Skertzò à jouer de ses faisceaux et pinceaux lumineux sur les murs très minéraux de l’Hôtel de Ville et du Musée des Beaux Arts. La réputation de la fête se joue toujours un peu beaucoup sur cette place des Terreaux.

Fête des lumières - Vue d'artiste de la Place des Terreaux - Higlights de Skertzo
Highlights – Skertzo © Fête des Lumières 2012

Au lieu de sortir de la place comme le reste de la foule, dirigez-vous vers l’escalier de l’Hôtel de ville, gravissez-les vers le cour intérieure de l’Hôtel de ville.

9/ Cour de l’Hôtel de ville, poupées Kokeshi de soie

Fête des lumieres Lyon 2012 - Cour de l'Hôtel de ville Poupées Kokeshi de soie par Annelore
Kokeshi de soie / Annelore Parot ©Fête des lumières 2012

Ces dernières années les illuminations n’ont pas toujours très convaincantes lorsqu’elles étaient placées en hauteur dans cette cour très minérale, faute sans doute de recul.

Cette année, un tout autre parti a été pris par Annelore Parot, celui des 7 immenses poupées japonaises qu’elle a créées.

C’est bien sûr à travers le Japon et la soie de ces poupées un clin d’oeil à la soie lyonnaise. A priori une magnifique idée qui égaiera ce lieu austère.

10/ Place Pradel

Cela ressemble aux années précédentes et c’est tant mieux ! Cette place en pentes douces se prête à ce genre de mise en lumière statique et multipliée quant aux couleurs et aux jeux de volumes et de perspectives. Les photographes adorent.

Traversez le Rhône par le pont Morand vers la place Lyautey qui est pile en face.

Fete des lumieres lyon place louis pradel - LightIn TILT
Light In -TILT © Fête des Lumières 2012

11/ Place Lyautey, Marie-Jeanne Gauthé

Longtemps à l’écart de la fête, cette place « sas » entre la presqu’île et le cœur du sixième et réaménagée depuis peu accueille cette année, Marie-Jeanne Gauthé, une des étoiles des dernières fêtes, notamment en 2010 avec sa belle et astucieuse mise en lumière du bassin de la place de la République et son âge des glaciations en 2009 Place des Terreaux. Cette année, elle habille la statue de la place d’un cocon de filaments laser dont elle joue.

12/ Quai du Général Sarrail, Kinect & illustrations de Lorenzo Mattotti

Lorenzo Mattotti est un grand de la BD et depuis ces dernières années de l’illustration. Son travail est reconnu internationalement. Les visiteurs de la fête des lumières pourront s’immerger et faire mouvoir ses dessins grâce au dispositif d’interaction sans contact Kinect pour jeux vidéos.

Alternative à 11 et 12 : Croix-Rousse

11 bis / Montée de la Grande-Côte de la Croix-Rousse – Collection Lucion Média

fete lumieres lyon 2012 Les nids volieres virtuelles Lucion Media
« Les nids, volières virtuelles » / Lucion Média © Fête des Lumières 2012

Nous avons eu de belles surprises poétiques dans les jardins de cette montée. En 2011 avec de forts simples sculptures faites de guirlandes au mètre qui créaient un des formes de dessin d’enfant. En 2008 avec des fenêtres derrière lesquelles on voyait la vie de tous les jours. Cette année ce sont 12 grandes bulles lumineuses dont cinq serviront de volières pour des oiseaux virtuels. On est donc encore dans la poésie, la magie, et « retrouvez vos émotions d’enfant », comme si… comme si nous n’en étions plus, des enfants… alors que les lumières nous attirent toujours autant !

 12 bis/ Gros Caillou, flotteurs lumineux

« Floating Lights »/ InstitutCervantes ©Fête des lumières 2012

C’est un des endroits magiques de Lyon moins pour le mystère de ce caillou que pour la magnifique vue jusqu’aux Alpes… et un des symboles de la Croix-Rousse.

A cet endroit une installation de 132 flotteurs lumineux (d’où le nom… « Floating lights »mais nous on trouve « Flotteurs luminueux plus poétique). Les spectateurs peuvent allumer chaque flotteur et ainsi créer des compositions.

Et encore…

Place Sathonay, Expérimentations étudiantes

Une douzaines d’oeuvres sélectionnées au terme d’un concours auprès des écoles françaises d’architecture, d’art, de design et d’ingénieurs animeront la place Sathonay autour de la statue du sergent Blandan (« « courage mes amis, défendez-vous jusqu’à la mort ! », 1842)

Gare Saint Paul – Anooki

Nés sur smartphones et dans les fonds d’écrans, les Anooki sont deux petits esquimaux. Cette foix-ci leurs créateurs passent de la taille de l’écran à celle de la façade de la Gare Saint-Paul. Celle-ci est familière de ces animations ludiques, périgrinations, poursuites, rebonds, saut de trapèze entre ses fenêtres. Les Anooki utiliseront eux aussi les fenêtres de la gare puis celle-ci se transformera, réagissant à leurs « geek » stimuli.

Bonne fête des lumières 2012

 

24 comments on “Fête des Lumières 2012 : principales animations + itinéraire de visite”

  1. Marc, bravo pour le « trek lumières ». Sur le planning, difficile de faire mieux puisque la fête se renouvelle entièrement chaque année : les organisateurs refont tout. Les infos sortent en octobre. Par contre les dates sont connues plus tôt et permettent les réservations.

  2. Je viens d’Avignon, j’étais bien informé, mais que de monde. Sinon mes amies étaient ravies. nous avons parcourus plus de 25 Km en 3 jours intensifs. Merci à vous pour les infos mais si vous pouvez prévoir plutôt car pour les réservations dur dur!!!!!!!!!

  3. Valérie, les bouchons sont une spécialité de Lyon, il faut en garder, surtout un soir de 8 décembre 🙂 Rançon du succès !

  4. Pour faire suite au commentaire précédent se plaignant de l’affluence.
    Je trouve que la bonne idée, c’est celle de la place des terreaux où la visite se fait dans un sens (il n’y a plus de bousculade, et c’est beaucoup plus cool)
    Pourquoi ne pas adapter ce système à tous les sites (églises, théatres, places) où le spectacle est animé et dure quelques minutes, ça serait un gain de temps et de stress.
    Malgré tout ça reste un très beau spectacle. félicitation aux organisateurs.

  5. Philippe, nous comprenons votre déception. Et c’est vraiment dommage. C’est bien pour cela que nous proposons un itinéraire optimal. L’année prochaine nous reforcerons la partie « conseils » sur ce site. Comme d’éviter le samedi soir. De plus cette année le 8 était un samedi, d’où conjonction du maximum de monde. Il vaut mieux y aller ce soir par exemple, à condition de pouvoir évidemment se libérer. Ce soir ce sera bien plus tranquille, d’ailleurs nous allons y aller maintenant.

  6. Profondement déçu par l’édition 2012, et surtout l’impossibilité face à la densité de personnes d’assister aux différentes illuminations.
    Ma copine et moi n’avons pratiquement rien pu voir bloqués par la foule.
    J’avais aimé cet événement il y a 7 ans, mais la j’avoue que je n’y retournerais pas et que je le déconseillerais fortement.
    Les sommes dépensées ce week end étaient conséquentes (trajet+hébergement) pour une fête décevante et avec de nombreux problèmes de transport par dessus le marche.

    Philippe

  7. Bonsoir Celia, aujourd’hui samedi jusqu’à 1h du matin et demain dimanche jusqu’à 23h.

  8. Bonjour, j’aimerais savoir cette année c’est jusqu’à quelle heure les illuminations? Je travaille dans un des nombreux commerces de la rue de la république et nous travaillons plus tard pendant ces 4 jours. Merci d’avance

  9. Cela pourra surement en intéresser certains d'entre-vous, sur cette page 2012. Voici quelques conseils pour réaliser de belles photo de nuit issue de stage photo pour la fêtes des lumières de cette année http://www.delphinemaratier.com/photo/stage/fetes-des-lumieres-2012-a-lyon/

    J'aime bien vos conseils, merci pour tous ces détails. J'attends avec impatience les "Marionnettes en déambulation dans le centre ville", j’espère que nous aurons l'occasion de toutes les voir.

    Je vous souhaite une bonne fêtes des lumières 2012 :)

  10. bonjour
    je suis a l’hotel de la commune de la tour de salvigny quelle parking le plus facile pour le 07 et le 08 (ter tram )
    merci et bonne fete pour les lyonnais

  11. Les illuminations sont les mêmes les 4 soirs. Elles « tournent » très vite sur des cycles de quelques minutes. Il s’agit donc d’illuminations à découvrir selon une déambulation libre, sans contrainte d’horaire……… comme décrit dans cet itinéraire 🙂

  12. Bonjour, Merci infiniment pour ces informations si précieuses.
    Depuis très longtemps, je souhaitais me rendre à ce merveilleux spectacle proposé par la ville de LYON.. Cependant, je me pose plusieurs questions utiles afin de ne rien manquer au cours de ma visite.Je serai sur Lyon uniquement le 6 et le 7 décembre. Les illuminations sont elles les mêmes chaque soir ou y a t’il un programme par soirée ? En fait ma question autrement formulée :s’agit il d’illumination découverte au fil de votre promenade ou s’agit il d’animation ponctuelle de son et lumière à certaines heures ? Dans ce cas, il faut être à l’heure précise sur chaque site !! Merci d’avance de cette information :))

  13. A vrai dire la cérémonie d’ouverture est très symbolique et n’offre pas d’intérêt particulier plus fort que les illuminations elles-même, en général elle est le 1er jour à 18h. Ce qui est intéressant par contre par son côté particulier est le feu d’artifice tiré le vrai jour de la fête des lumières, le 8 décembre, en général depuis la passerelle du Collège, sur le Rhône.
    On essaie de vous trouver l’information sur l’heure…..

  14. Bonjour! Merci pour le programme et les conseils pour les itineraires. Je voudrai ancore connaitre, si est possible, la date et le lieu de la cerimonie d’ouverture de la Fete des Lumieres.
    Merci bien et…pardon pour mon francais
    un grand salut de Turin

  15. Annie, merci à vous. Venez ! Par exemple dimanche, cela va être très sympa dimanche.

  16. @Gwynplaine : merci de votre fidélité, je vous reconnais 🙂
    Sur les choix, il faut savoir qu’il s’agit d’un appel à projets. Les artistes répondent donc selon des logiques qui leur sont propres. De toute façon, c’est comme en amour, on ne peut juger que sur pièce, pas sur les déclarations.
    Il y a effectivement des animations à Confluence, non mises en avant dans cet itinéraire afin qu’il reste « faisable » en une soirée.
    Comme vous je regrette qu’il n’y ait rien au Parc de la Tête d’Or, le côté magique de l’an dernier était vraiment excitant.
    Nous essaierons soit de faire un itinéraire plus alternatif, soit plutôt d’en faire entre jeudi 6 et vendredi 8, qui sera un itinéraire validé par ce que nous aurons vu. D’ailleurs, si vous voulez nous envoyer vos coups de coeur jeudi soir, nous sommes preneurs.

  17. J’espère pouvoir un jour faire ce déplacement .

    C’est tout simplement sublime et magnifique !!!!!

    Continuez pour le plaisir que vous nous apporter.

  18. Merci pour cet itinéraire. Il a l’air fort alléchant.

    Je suis très content que des portions de l’Hôtel-Dieu soient encore proposées. J’avais peur que sa privatisation nous en prive (justement) à tout jamais. Quant à l’animation des Terreaux, si elle ne semble pas très originale, on ne devrait cependant pas être déçu -> j’aime beaucoup ce que fait Skertzo. J’espère juste que la signalétique et la « gestion des flux » sera à la hauteur.

    En revanche, je suis un peu déçu que cette année le Parc de la Tête d’Or soit mis de côté, tant il revêtait des atours mystérieux et poétiques de nuit. Mais si j’ai bien compris, l’équipe municipale voulait plutôt mettre en avant « Confluence » (histoire d’aider les Lyonnais à afin s’approprier les lieux ?)

    Enfin, une question : à vous lire, j’ai un peu l’impression que cette année on a fait appel à pas mal de valeurs sûres (ce qui est a priori rassurant sur la qualité de ce cru 2012) ; est-ce à dire qu’on a voulu privilégier des animations peut-être un peu plus « traditionnelles » (sans que ça soit péjoratif dans ma bouche) et spectaculaires, peut-être un peu moins audacieuses ? Mais je surinterprète peut-être. De toute façon entre l’idée qu’on se fait et la réalisation, il y a toujours un différence.

    Publierez-vous un autre itinéraire, plus « alternatif » ? Quelque soit votre réponse, merci encore pour celui-ci, très détaillé et enthousiaste!

  19. Agnès, champagne ! On prend votre alléchant compliment.
    Pour l’impression, il faudrait corrompre un informaticien lyonnais avec une caisse de saucissons briochés et une autre de Brouilly pour qu’il ajoute la fonction…
    Je vous suggère d’installer Readbility (www.readability.com) dans votre navigateur Mozilla Firefox. Il affiche juste le contenu et vous pouvez imprimer. Comme disent les américains, il fait le job.

  20. Site intéressant et « alléchant » mais malheureusement aucune fonction ne permet d’imprimer les itinéraires proposés.

    Avez vous une proposition en ce sens ?

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *