Fête des lumières 2011 – Itinéraire Berges du Rhône, Parc de la Tête d’Or

3 commentaires. Donnez votre avis sur cette visite.

Une longue balade au bord du fleuve jusqu’au Parc de la Tête d’Or, en dehors de la foule compacte du centre ville, avec des animations à caractères oniriques et fantastiques pour tous, en particulier pour les enfants.

Composition de l’itinéraire

Nous avons imaginé un itinéraire différent des autres. Plus calme. Adapté aux poussettes. Mais attention, il est plus long (3,7 kilomètres) et avec moins d’animations. Au bout, une belle récompense, la magie du Parc de la Tête d’Or. Il s’agit aussi d’une promenade où vous profiterez du Rhône et d’une vision sur la ville depuis les berges. À faire après tumulte du centre ville.

Points de départ conseillé :

  1. Point de départ n°1 (le plus éloigné) : Nous vous conseillons de prendre le tramway T1 jusqu’à l’arrêt « Quai Claude Bernard ».
  2. Point de départ n°2 : Arrêt Guillotière (métro ligne D ou tramway ligne T1), dans ce cas vous ne démarrez votre visite avec les algues des gradins de la Guillotière.

Dans les deux cas, descendez sur les berges et mettez le cap au nord.

Itinéraire rouge sur la carte :


Afficher Lyon, Fête des lumières 2011, itinéraire principal sur une carte plus grande

1 – Cubes de lumière sur le toit de l’hôpital Saint-Luc Saint-Joseph

Le Peuple de l'Hô - Anna Bayle ET Julie Sorrel

Le Peuple de l'Hô - Anna Bayle ET Julie Sorrel

« Ça baigne » sur le toit du centre hospitalier. 6 caissons sont installés là-haut. Dans ces caissons flottent des images de visages, de corps. Non ce n’est pas morbide. Même s’il s’agit de la terrasse du toit d’un hôpital. C’est onirique.

Difficile de vous dire ce que cela donnera et de quel endroit on verra le mieux. Nous vous avons que cet aspect onirique nous plaît beaucoup. Même s’il sera sans doute très calme, voire trop calme pour certains spectateurs.

2 – Les « algues » des gradins de la Guillotière

Les Algues Lumineuses - Terrasses de la Guillotière - Jean-Pierre David/ Aérosculpture

Les Algues Lumineuses - Jean-Pierre David/ Aérosculpture

Des sortes de vers échappés du fil Dune s’agitent, se trémoussent pour le plaisir de nos yeux. Un spectacle qui devrait a priori plaire aussi aux enfants. Ici aussi l’onirisme est au rendez-vous.

Le lieu offre un autre spectacle bluffant : toute la ville en face, Fourvière tout là-haut, et le fleuve né des glaciers suisses à vos pieds qui coule vers les Saintes-Maries de la Mer et les flamants roses en Camargue. Quand on vous dit que Lyon a un emplacement de rêve.

3 – Les totems chasseurs d’ombre

Les Totems Chasseurs d'ombres - Berges du Rhône - Edouard Lévine

Les Totems Chasseurs d'ombres - Berges du Rhône - Edouard Lévine

Ces géants claniques se consomment soit depuis les quais côté Presqu’île, soit en déambulant parmi eux. Pour peu qu’il y ait un peu de brouillard (pourquoi pas un peu après tout… on est en décembre que diable !), cela aura un effet encore plus surnaturel, rehaussé par la présence silencieuse du fleuve.

Six mètres de haut. Des tubes fluos. Des faisceaux de lumière. Des nuages de fumée. Une zik ethnique. L’effet se veut clairement sombre. Allusion à des forces mutiques. Impossible de prédire à l’avance si cela sera une animation réussie auprès du public. Mais l’ambition et les moyens sont là. Et le mélange tribal post-moderne excitant.

4 – Le mythe du Parc de la Tête d’Or

Fête des lumières 2010 - Animation conçue par la compagnie Carabosse

En 2010, l’animation du Parc de la Tête d’Or était la plus originale et la plus belle de la fête. Des chaudrons, des flammes, de vieux mobiles grinçants, des animateurs avec qui on pouvait parler. L’aspect non électrique et le côté humain étaient magiques. Ainsi que l’interaction avec la présence invisible des arbres. Rien que pour le plaisir, on vous remet une photo de l’an dernier.

On attend donc avec intérêt, passion, l’animation 2011 conçue par Timothée Toury, de l’agence d’art environnemental Blueland.

Le mythe de la Tête d'Or - Cédric Verdure / Blueland

Le mythe de la Tête d'Or - Cédric Verdure / Blueland

200… oui 200 !… statues lumineuses du plasticien Cédric Verdure seront dispersées dans le Parc. Des statues faites de fil de fer et de LEDs. Regroupées en 12 scènes. Parmi ces 200 créatures imaginaires (sorcières, géants, elfes, dragons, etc.), 65 créatures géantes de plusieurs mètres.

Au bout du parcours, la dernière statue est une référence au mythe du Parc de la Tête d’Or. Celui-ci tire son nom d’un crâne d’or qui y serait enterré quelque part. Mais chut…

Clin d’oeil vert : cette dernière statue, celle de la Tête d’Or est entièrement composée d’ampoules recyclées.

Le spectacle est « estampillé » jeune public.

Bonne fête des lumières à toutes et à tous.



3 Avis et commentaires sur cette visite :

  1. Déc
    23
    12:27
    Cedric Verdure

    Je vous remercie pour vos commentaires, qui comme les paroles s’ envolent et les ecrits restent, sont pour moi le resultat et le fruit de ces annees de travail qui m ont conduites jusqu a Lyon. Merci a vous, merci a la ville de Lyon qui m a fait confiance et j espere que les yeux du public se sont illumines comme des petits lumignons. Tout de bon et a bientot j espere.
    Cedric Verdure, Nantes.

  2. Déc
    11
    4:16
    Lyon-visite

    Vrai Jeanne, ces sculptures sont aussi belles le jour que la nuit. Dans la lumière du jour, les arbres, les clairières jouent sur leur perception, les rendant encore plus aériennes. La nuit, c’est une autre magie, due cette foix-ci aux éclairages. Je crois que c’est la première fois que cet artiste participe à la fête des lumières.

  3. Déc
    11
    1:26
    RIGAULT

    Magnifiques sculptures faites de grillage et d’éclairages colorés dans ce magnifique Parc, pour cette édition des lumières 2011.
    En tant que sculpteur j’ai apprécié le rendu du travail du fil de fer, qui est une technique difficile pour l’avoir fait moi-même. Je suis artiste plasticienne.
    Bravo pour ce travail à l’aspect rustique et au rendu raffiné.
    Jeanne

Laissez un avis ou un commentaire